Toulouse: Les bénéfices d'Airbus Group s'envolent

ECONOMIE Airbus Group a fait 2,3 milliards de bénéfices en 2014...

H.M. avec AFP
— 
Tom Enders, le patron d'Airbus Group
Tom Enders, le patron d'Airbus Group — FRED SCHEIBER

Le ciel est bleu pour Airbus Group. Le constructeur aéronautique a vu son bénéfice net s'envoler de 59%, pour atteindre les 2,34 milliards d'euros. Et ce, malgré les nouveaux retard de son avion de transport militaire, l'A400M.

 

Selon les résultats publiés vendredi, le groupe a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires «record» de 60,7 milliards d'euros, en hausse de 5% par rapport à 2013. 

«Nous avons livré un nombre d'appareils commerciaux plus élevé que jamais, dont le premier A350, et nos commandes nettes ont représenté, une fois de plus, plus du double du nombre de livraisons», se félicite l'Allemand Tom Enders, le président exécutif d'Airbus Group.

Augmentation des cadences de l'A350

Pour répondre à la forte demande de mono-couloirs, Airbus a décidé d'augmenter la production de la famille des A320 à 50 appareils par mois à partir de 2017, mais aussi de réduire temporairement la production de longs courriers A330 à six appareils par mois en 2016. Concernant l'A350, le dernier né de la famille qui est assemblé à Toulouse, la production va passer de 15 appareils au total en 2015 à 10 appareils par mois en 2018.

Tom Enders insiste sur le fait que l'A380, le plus gros avion commercial au monde lui aussi construit dans la Ville rose, devrait enfin atteindre son seuil de rentabilité cette année.

Avec cette salve de bonnes nouvelles, les actionnaires sont au septième ciel: le dividende versé par le groupe sera de 1,20 euro par action, en hausse de 60%.