Interpellations lors de la manifestation du samedi 21 février à Toulouse
Interpellations lors de la manifestation du samedi 21 février à Toulouse — SIPA

BARRAGE DE SIVENS

Toulouse: Prison ferme pour deux manifestants anti-barrage interpellés samedi

Deux hommes, dont un employé municipal toulousain, ont écopé de six mois de prison ferme après la manifestation qui a dégénéré samedi...  

Les militants interpellés samedi, quand la manifestation contre les violences policières et pour la défense des Zad a dégénéré, continuent à défiler à la barre du tribunal correctionnel de Toulouse. Lundi, des condamnations relativement légères à des travaux d'intérêt général avaient été prononcées à l'encontre de quatre d'entre eux.

Masque à gaz et insultes

Mais mardi, le ton a changé. Deux hommes ont écopé de six mois de prison ferme. Le premier a 39 ans et les cheveux verts. Il a été interpellé alors qu'il donnait des coups de pied dans une vitrine dans un état d'ébriété avancé. «J'avais bu et, avec l'agitation, j'ai fait ce geste idiot», a-t-il expliqué le casseur à la barre.

Le deuxième condamné est un Toulousain âgé de 19 ans, employé par la mairie pour sécuriser la sortie des écoles. Avec sa cagoule et son masque à gaz, il a caillassé les agents de police, les traitant au  passage de «bâtards».

Un autre prévenu, placé sur curatelle, a été relaxé faute de victime identifiée.