Haute-Garonne: Les radars ont moins flashé en 2014

SECURITE ROUTIERE Les 29 radars automatiques de Haute-Garonne ont enregistré une baisse du nombre de flashs de 14,74% l'an dernier. Pourtant, le nombre d'accidents a augmenté...

Béatrice Colin
— 
Sur le périphérique toulousain, sortie Purpan, un radar attend les automobilistes et les motards.
Sur le périphérique toulousain, sortie Purpan, un radar attend les automobilistes et les motards. — FREDERIC SCHEIBER / 20 MINUTES

La force de l'habitude. Les habitants de la Haute-Garonne ont pris le pli et lèvent le pied dès qu'ils aperçoivent un des 29 radars fixes du département. L'an dernier, ces derniers ont moins crépité, ils ont flashé 210.219 automobilistes en infraction, contre 246.570 en 2013, soit une baisse de 14,74%.

Les radars embarqués font le plein, eux

Et les conducteurs ont aussi intégré la présence des mouchards aux feux rouges puisque les 17 radars qui y sont implantés ont enregistré 39.896 infractions en 2014, en baisse de 36,74%.

Mais on ne peut pas pour autant dire que les habitants du département roulent moins vite. En effet, les deux radars mobiles de nouvelle génération, ceux embarqués dans des voitures de police et gendarmerie qui flashent dans le flux de circulation, voient leur bilan grimper de 40,34% avec 15.342 infractions au compteur.

Mauvais bilan pour la sécurité routière en 2014

Par ailleurs, l'accidentologie due à la vitesse excessive reste importante sur les routes du département. Les services de sécurité routière font état de 51 morts en 2014, quatre de plus que l'année précédente, avec un nombre d'accidents en hausse de 19,49%.

Le remplacement des vieux radars par des systèmes discriminants «plus performants», annoncé en début d'année par la préfecture, pourrait peut-être inciter les automobilistes à lever à nouveau le pied. Ainsi que le déploiement des radars tronçons.