Toulouse: Le prix Nobel d’économie Jean Tirole devient officier de la Légion d’Honneur

ECONOMIE François Hollande a décoré mercredi le prix Nobel 2014…

N.S. avec AFP

— 

Le prix Nobel d'économie Jean Tirole reçoit des mains du président François Hollande les insignes d'officier de la Légion d'honneur, le 18 février 2015 à l'Elysée.
Le prix Nobel d'économie Jean Tirole reçoit des mains du président François Hollande les insignes d'officier de la Légion d'honneur, le 18 février 2015 à l'Elysée. — Présidence de la République

Quatre mois après être devenu le troisième Français à recevoir le prix Nobel d’économie, Jean Tirole est prophète en son pays. Enfin, plus exactement à l’Elysée, où le président de la Fondation Jean-Jacques Laffont - Toulouse School of economics (TSE) a reçu mercredi des mains de François Hollande les insignes d'officier de la Légion d'honneur.

«Vous avez travaillé sur le droit des faillites qui a inspiré une partie du projet de loi croissance activité (la loi Macron) dont on a vu combien il était approuvé par le Parlement», a ironisé le chef de l'Etat, après que l'exécutif a recouru mardi au 49.3 pour l’imposer.

François Hollande a également évoqué les études de Jean Tirole sur les contrats de travail avec selon lui, un «beau message» qui avait conduit l'économiste à développer une recommandation sur le «contrat unique de travail». Ce «débat se poursuit avec les partenaires sociaux», a-t-il simplement noté.

Le prix Nobel de littérature Patrick Modiano également décoré

«Vous n'êtes pas toujours écouté mais c'est le propre même de l'économiste que de laisser à des gouvernements la responsabilité de prendre ce qui leur paraît le meilleur des travaux et parfois d'en contester un certain nombre de conclusions», a encore observé le président.

Lors de cette cérémonie collective, François Hollande a distingué un autre prix Nobel 2014, l'écrivain Patrick Modiano, promu officier, tout comme Jean Tirole, ainsi que le cardiologue Alain Carpentier, l'ancien administrateur général du Commissariat à l'énergie atomique Bernard Bigot et l'écrivaine Julia Kristeva.