Toulouse: Bras de fer sur la direction que doit prendre le métro

TRANSPORTS Faut-il prolonger la ligne B du métro vers Labège ou attendre une troisième ligne? L'épineuse question ravive la guerre entre le Sicoval et Toulouse Métropole...  

Hélène Ménal

— 

Le PLB serait en grande partie aérien entre Ramonville et Labège.
Le PLB serait en grande partie aérien entre Ramonville et Labège. — Sicoval

«Franchement, est-ce que j'ai l'air d'un perdreau de l'année !». Claude Ducert (EELV), le président du Sicoval, la communauté d'agglomération du Sud-Est toulousain ne décolère pas depuis que Jean-Luc Moudenc (UMP), son homologue de Toulouse Métropole a laissé entendre que le prolongement de la ligne B vers Labège pourrait être remis en question.

Ce projet, obtenu de haute lutte par le Sicoval, prévoit de desservir Labège en 2020-2021. Ou du moins prévoyait. Car  le retour au Capitole de Jean-Luc Moudenc, qui a promis aux Toulousains une troisième ligne de métro, vient bousculer le jeu.

Deux projets en concurrence

Les études sur cette ligne baptisée Toulouse Aerospace Express (TAE) ont été lancées le 4 février. Et, à cette occasion, Jean-Luc Moudenc a non seulement évoqué l'idée de la construire «de Colomiers à Labège» mais il a aussi indiqué qu' «à titre personnel», il lui paraissait impossible de mener les deux projets de front. Ce, en raison de l'effort financier à consentir mais aussi d'un inévitable doublon sur une partie de l'itinéraire.

Jean-Luc Moudenc propose donc à demi-mot d'abandonner le PLB. Et de desservir Labège via une ligne de métro certes «plus structurante» mais qui n'arriverait qu'en 2024 au plus tôt.

 

«Une mobilisation vigoureuse»

Voilà pourquoi le sang des élus du Sicoval de tous bords confondus n'a fait qu'un tour. Ils n'ont rien contre la troisième ligne de métro, mais avant, ils veulent voir arriver le PLB dans les délais prévus.

«En effet, sans certitude aucune sur la 3e ligne, le PLB reste une très bonne solution pour le désenclavement du Sud-Est Toulousain. Son financement est acquis, les études sont finalisées et les délais sont connus ! Les marchés sont prêts à être lancés et l'économie en a bien besoin», lance Claude Ducert.

Le tracé du prolongement de la ligne B du métro entre Ramonville et Labège. - SMTC

L'écologiste est épaulé par une armée de chefs d'entreprise qui ont investi à Labège et dont les salariés perdent leur temps coincés dans les bouchons de la rocade. Il promet  donc une «mobilisation vigoureuse».

D'ailleurs, il a déjà rencontré lundi Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie, pour lui demander d'accélérer la signature de l'arrêté d'ouverture de l'enquête publique sur le PLB. Le document «traîne» pour l'instant sur le bureau du préfet.

Alors, simple péripétie dans une négociation compliquée ou véritable casus belli entre le Sicoval et le Grand Toulouse dont les relations semblaient apaisées ? L'avenir le dira.