Joggeuse de Bouloc: L'homme mis en examen «clame son innocence», selon son avocat

INTERVIEW Défendu par Raphaël Darribère, Laurent Dejean a été placé en détention pour le meurtre de Patricia Bouchon en février 2011...

Propos recueillis par Beatrice Colin

— 

Raphaël Darribère, l'un des deux avocats de Laurent Dejean, mis en examen le 9 février 2015 pour
Raphaël Darribère, l'un des deux avocats de Laurent Dejean, mis en examen le 9 février 2015 pour — Alexandre Gelebart / 20 Minutes

Laurent Dejean, un habitant de Bouloc de 34 ans, a été mis en examen ce lundi pour «homicide volontaire» et écroué dans le cadre du meurtre de Patricia Bouchon. Cette femme de 49 ans a disparu le 14 février 2011 alors qu'elle faisait son jogging avant d'être retrouvée morte 44 jours plus tard. L'un de ses deux avocats, Raphaël Darribère, répond aux questions de 20 Minutes Toulouse.

Votre client vient d'être mis en examen. Reconnaît-il les faits?

Il conteste les faits qui lui sont reprochés. Il clame son innocence comme il l'a toujours fait.

Le procureur de la République a parlé d'indices concordants pour justifier sa mise en examen. Sont-ils suffisants selon vous?

Les éléments à charge qui pèsent contre mon client paraissent aujourd'hui fragiles. Le procureur parle d'un faisceau d'indices, mais nous en sommes plutôt au stade des suspicions. Nous souhaitons, avec son autre avocat, Marwan Hatoum, que les investigations se poursuivent pour permettre à notre client d'être innocenté.

Votre client a-t-il un alibi?

L'alibi fait partie de l'enquête. Devant les juges, il s'expliquera sur son emploi du temps.

Il nie avoir été en possession d'une Clio, qui pourrait être celle repérée sur les lieux de la disparition de Patricia Bouchon. Pourtant, 24 personnes affirment qu'il en a eu une...

Il conteste avoir été propriétaire et même usager d'une Clio.

Est-il psychotique et sous traitement?

Il est actuellement sous traitement. Sa personnalité mérite d'être éclairée par des expertises psychiatriques.

Dans quel état d'esprit est votre client?

Il est très choqué par sa mise en examen et la décision de placement détention. Il est toujours resté à la disposition de la justice et toujours présent à Bouloc.