Toulouse: Airbus met en place une navette pour éviter les bouchons à ses salariés

TRANSPORTS Elle relie les sites de Colomiers et Toulouse à celui de Blagnac en passant au bout des pistes, sur une voie interne...  

Beatrice Colin

— 

Toulouse, le 26 janvier 2015 - Pour relier ses centres et Èviter les bouchons ‡ ses salariÈs, Airbus a lancÈ en janvier une nouvelle navette interne qui longe les pistes de l'aÈroport
Toulouse, le 26 janvier 2015 - Pour relier ses centres et Èviter les bouchons ‡ ses salariÈs, Airbus a lancÈ en janvier une nouvelle navette interne qui longe les pistes de l'aÈroport — Beatrice Colin

Aux heures de pointe, tous les matins et tous les soirs, les messages se succèdent et se ressemblent du côté de la zone aéroportuaire.

A défaut d'avoir pu mettre au point la machine à téléporter, le constructeur aéronautique a eu recours en début d'année au bon vieux bus.

Après avoir reçu les autorisations nécessaires et financé les travaux, il a lancé le 5 janvier une navette qui longe au sud le bout des pistes de l'aéroport, permettant d'éviter la rocade aux salariés qui veulent relier le site de Saint-Martin-du-Touch à celui de Blagnac. Le premier départ est à 6h30 et le dernier à 19h30, à raison d'un bus toutes les dix minutes.

20.800 salariés concernés

«Jusqu'à présent, quand nous avions des réunions on se disait qu'il fallait réserver une salle en visioconférence car nous n'étions jamais sûrs du temps que nous allions mettre pour aller d'un site à l'autre. On savait à quelle heure on partait, mais jamais à quelle heure on allait arriver», plaisante Cécile, une employée d'Airbus.

Cette habitante de Saint-Cyprien attend aussi avec impatience l'arrivée de la ligne Envol du tramway en avril. Car, grâce à la station au pied d'ATR, elle pourra combiner tram et navette pour accéder ensuite au site de Saint-Martin-du-Touch.

«Cette nouvelle navette prolonge une ligne interne déjà existante qui part du centre de livraisons. Elle nous permet de nous affranchir du trafic routier. C'est un service que nous rendons à nos 20.800 salariés des sites toulousains», explique Michel Dewerdt, chef de l’établissement de Toulouse, Airbus Opérations SAS. C'est aussi un peu moins de voitures sur la rocade.

Ce responsable ne désespère pas de voir les salariés domicilés du côté de Colomiers, et travaillant à Blagnac, venir se garer le matin sur les quelque 700 nouvelles places de parkings libres de Saint-Martin-du-Touch et prendre ensuite la nouvelle navette, nommée «connexion».

Travaux à la sortie Ritouret cet été

Cette nouvelle mesure est l'une des multiples solutions pour faire baisser le trafic aux abords des six sites. Elle complète l'offre de covoiturage, la ligne de bus 63 ou encore les navettes de ramassage du constructeur qui passent aussi bien à Rieumes que l'Isle-Jourdain.

Mais comme près de 75% de ses salariés continuent à venir encore seul chaque matin au volant de sa voiture, des travaux d'aménagement sont prévus sur les axes routiers pour désengorger le périphérique. Les 1.600 automobilistes qui s'engouffrent dans le rond-point Dewoitine à chaque heure de pointe verront les premiers marteaux-piqueurs cet été . Les aménagements de la sortie du Ritouret devraient être réalisés durant deux mois.