Toulouse: Aeroscopia prend son envol aujourd'hui

AERONAUTIQUE Le musée consacré à l'aéronautique a ouvert ses portes ce mercredi matin au grand public...  

Béatrice Colin

— 

Le musée Aéroscopia abrite deux exemplaires du Concorde
Le musée Aéroscopia abrite deux exemplaires du Concorde — Mairie de Blagnac

Ce temple des avions, la capitale de l'aéronautique l'attendait depuis plus de deux décennies. Inauguré en grande pompe mardi soir, Aéroscopia a ouvert ses portes aux premiers visiteurs ce mercredi.

Situé à quelques emcablures des chaînes d'assemblage de l'A380, le bâtiment de 7.000 m2 permet aux fanas d'aéronautique de découvrir 80 pièces de collectionneurs passionnés mais aussi du géant industriel voisin, Airbus. Le constructeur a d'ailleurs mis la main au porte-monnaie pour voir aboutir ce projet, au même titre que la commune de Blagnac

Le choix de la date n'est d'ailleurs pas un hasard. L'inauguration s'est faite le jour de la présentation des chiffres d'Airbus, donnant une couverture internationale à l'événement.

Très relayée sur les réseaux sociaux

D'ici à la fin de l'année, 120.000 visiteurs sont attendus dans les travées de ce site qui doit «montrer l'arbre généalogique de l'aéronautique», assure Bernard Keller (PRG), le maire de Blagnac.

Au menu de la visite: l'avion-cargo Super Guppy, l'A300B ou encore le mythique Concorde. La collection devrait être complétée par l'arrivée cet été d'un A400M, le nouvel airbus militaire.

L'ouverture de ce musée complète l'offre culturelle scientifique de la Ville rose qui, en attendant la mise en valeur de l'histoire des pionniers de l'Aérospostale d'ici quelques années à Montaudran, s'appuie déjà sur la Cité de l'Espace et les visites des chaînes d'assemblage d'Airbus.

Le prix d'entrée à Aéroscopia pourra d'ailleurs être couplé avec la visite de l'usine A380 pour 23 euros, contre 11,50 euros par adulte pour une entrée simple. C'est gratuit pour les moins de 6 ans.