Fusion des régions: La naissance d'un «mastodonte» en cinq chiffres

SOCIETE La fusion entre Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussilon va donner naissance à la deuxième région de France en superficie, équivalente à la Belgique et aux Pays-Bas réunis...

Helene Menal

— 

Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon en mode fusion
Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon en mode fusion — Idé

La fusion -ou l'union- des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, baptisée techniquement «LRMP» en attendant mieux, va donner naissance à une énorme entité dont l'Insee vient d'établir la «carte d'identité» sur la base de ses données démographiques les plus fraîches.

2ème place en superficie

La région Midi-Pyrénées est pour l'heure la première de France métropolitaine en superficie. Mariée à sa voisine, elle s'étalera sur 72.700 km2 mais rétrogradera au deuxième rang, supplantée par la méga région que formeront l'Aquitaine, le Limousin et Poitou-Charentes.

Notre région sera néanmoins plus grande que treize pays de l'Union Européenne, dont l'Irlande ou la Slovaquie, et même plus grande que la Belgique et les Pays-Bas réunis.

5e en population

La future région abritera 5,627 millions d'habitants. Ce qui la placera à la cinquième place en termes de démographie, loin derrière l'Ile-de-France (Presque 12 millions d'âmes) ou « Auvergne-Rhône Alpes » (5,809 millions). A titre de comparaison, la Catalogne  compte 7,6 millions d'habitants.

51.000 habitants de plus chaque année

En agrégeant les deux régions les plus dynamiques de France en termes de démographie, «LRMP» gardera la palme. Selon les calculs de l'Insee, le nouveau territoire gagnera 51.000 habitants chaque année, soit plus que l'équivalent de la ville d'Albi.

4 géantes

La région comptera quatre villes de plus de 100.000 habitants. Avec dans l'ordre Toulouse (453.317), Montpellier (268.456), Nîmes (146.709) et Perpignan (120.489)

17 Haut-Garonnais pour un Lozérien

Composée de 13 départements, la région sera une terre de contraste. Il y aura dix-sept Haut-Garonnais pour un Lozérien. Et la densité restera assez faible : 77 habitants au km2, soit 9e région sur 13.