Toulouse: Au moins 120.000 citoyens marchent contre la barbarie et pour la liberté d'expression

ATTAQUE A «CHARLIE HEBDO» Les Toulousains ont répondu présents à l'appel d'associations, de partis, de syndicats...

B.C.

— 

Ce samedi, 120.000 personnes ont marché en silence dans les rues de Toulouse pour la défense de la liberté d'expression et contre la barbarie.
 AFP PHOTO / ERIC CABANIS
Ce samedi, 120.000 personnes ont marché en silence dans les rues de Toulouse pour la défense de la liberté d'expression et contre la barbarie. AFP PHOTO / ERIC CABANIS — AFP

Un jour avant la mobilisation nationale prévue dimanche après-midi à Paris et dans plusieurs villes de province, entre 120.000 et 150.000 Toulousains ont marché durant près de 3h pour dénoncer les actes de barbarie qui ont endeuillé la France ces derniers jours.

De mémoire de syndicalistes, il faut remonter à 2003 pour avoir autant de monde dans les rues de la Ville rose. Un cortège gigantesque est parti des allées Jean-Jaurès, vers le Monument aux Morts avant de traverser la Garonne et faire une boucle pour revenir en centre-ville.

Durant plusieurs kilomètres, une foule silencieuse a ponctué sa marche par des salves d'applaudissements. Ils n'ont pas manqué d'acclamer et rendre hommage aux pompiers postés en uniforme devant la caserne Vion.

Pour Monique, qui portait à bout de bras une pancarte «Je suis contre le racisme», «impensable de ne pas être là aujourd'hui. Il faut absolument que cette unité ne soit pas de façade, qu'elle perdure après dimanche», lâche cette quinquagénaire. Ils étaient nombreux comme elle, simples citoyens, à prôner «la fraternité».

Les élus de tous bords étaient aussi présents, ainsi que des représentants des religions, en milieu de cortège.