Toulouse: De nombreuses réactions de soutien après l'attentat contre «Charlie Hebdo»

ATTAQUE CHARLIE-HEBDO La mobilisation aura lieu à 18 h, place du Capitole...  

N.S.

— 

Charb, le directeur de la publication de «Charlie Hebdo», à Paris en 2012.
Charb, le directeur de la publication de «Charlie Hebdo», à Paris en 2012. — REVELLI-BEAUMONT/SIPA

Comme ailleurs en France, la classe politique de Toulouse et de sa région est unanime à condamner l’attentat contre Charlie Hebdo, qui a fait au moins douze morts ce mercredi matin.

«Ce sont les valeurs et les principes républicains les plus fondamentaux de tolérance et de la liberté d’informer qui ont été attaqués, a ainsi commenté Pierre Izard, président socialiste du conseil général de Haute-Garonne. Sachons rester unis pour défendre les libertés que la République protège.»

Maire UMP de Toulouse, Jean-Luc Moudenc appelle aussi au rassemblement, et rapproche l’attentat survenu à Paris des meurtres commis en 2012 par Mohamed Merah, à Toulouse et Montauban.

Président socialiste du conseil régional de Midi-Pyrénées, Martin Malvy évoque «un acte d’une rare barbarie, l’horreur et en même temps une atteinte à la liberté de la presse, expression supérieure de la démocratie.»

«C’est, au-delà des hommes qui ont été les victimes de cette tragédie sauvage, la République qu’ont visée les terroristes, poursuit Martin Malvy. La réponse ne peut être que celle de l’unité nationale et la recherche inlassable des auteurs de ce crime ou de ceux qui ont dérivé au point d’en arriver à de telles extrémités.»

Rassemblement à 18 heures place du Capitole

Députée UMP de la Haute-Garonne et adjointe au maire de Toulouse, Laurence Arribagé estime également que «l’unité nationale et le recueillement s’imposent» devant «la barbarie terroriste vient de frapper une nouvelle fois la presse» et les «forces de l’ordre endeuillées une nouvelle fois aujourd’hui».

Outre Antoine Maurice, conseiller municipal EELV à Toulouse, Laurence Arribagé, Jean-Luc Moudenc et Martin Malvy ont annoncé leur présence au rassemblement prévu ce mercredi à 18 heures, place du Capitole, à Toulouse. Comme un peu partout en France, il s'agira de rendre hommage à toutes les victimes de l'attaque mais aussi de défendre la liberté de la presse.

>> Suivez l'évolution de la situation en direct par ici