Haute-Garonne: Encore un suicide sur une voie ferrée

FAITS-DIVERS Un homme de 54 ans est mort ce lundi matin en gare de Boussens. Il a posé sa tête sur les rails à l'arrivée du train...

Hélène Menal

— 

Motrice de ter en gare de Toulouse Matabiau. Archives.
Motrice de ter en gare de Toulouse Matabiau. Archives. — Alexandre GELEBART/REA

La Haute-Garonne est touchée par une triste série de suicides sur ses voies ferrées. Lundi matin, un désespéré de 54 ans a choisi d'en finir avec la vie aux abords de la gare de Boussens, un village situé à 70 km au sud-ouest de Toulouse. Il s'est couché à l'arrivée d'un train, posant uniquement la tête sur la voie. Il est mort décapité. C'est d'ailleurs la découverte de la tête du malheureux par un chauffeur de bus qui quittait la gare vers 8 h 15 qui a déclenché l'alerte et permis de prévenir les gendarmes.

Cinq morts en moins d'un mois

Les enquêteurs privilégient aussi la thèse du suicide dans la mort d'un conducteur de 56 ans samedi 3 janvier, à Portet-sur-Garonne. L'homme a immobilisé son véhicule sur les voies à l'arrivée d'un TER.

Déjà, le 8 décembre au Fauga, une mère de famille s'était jetée sous un train, entraînant dans la mort ses deux petites filles.