Toulouse: «On est tombé sur une équipe plus forte que nous», reconnaît Alain Casanova

FOOTBALL Le TFC n'a plus que la Ligue 1 à jouer après son élimination à Bordeaux en Coupe de France...

A Bordeaux, propos recueillis par Marc Nouaux

— 

L'entraîneur de Toulouse Alain Casanova, lors de la défaite du TFC à domicile contre Bordeaux (1-3), en Coupe de la Ligue, le 28 octobre 2014.
L'entraîneur de Toulouse Alain Casanova, lors de la défaite du TFC à domicile contre Bordeaux (1-3), en Coupe de la Ligue, le 28 octobre 2014. — F. Lancelot / SIpa

Toulouse n'aime décidément pas les derbies de la Garonne cette saison. Battu pour la troisième fois en trois rencontres par les Girondins en Coupe de France (2-1), le TFC, 14e de Ligue 1, est vraiment dans le dur. Son entraîneur, Alain Casanova, ne s'en cache pas et reconnaît la supériorité de son adversaire du jour.

Quel sentiment prédomine après cette défaite?

Je pense que c’est une énorme déception par rapport à l’élimination il ne nous reste que le championnat. On avait beaucoup misé sur cette compétition là et sur cette entrée en matière avant le début du championnat la semaine prochaine. On est tombé sur une équipe qui était plus forte que nous. Sa victoire, il n’y a rien à redire, elle est méritée, nous, on a encore des progrès à faire et des lacunes à combler dans tous les domaines et on va s’y atteler. Les joueurs étaient revenus dans de bonnes dispositions mais cet après-midi, on est tombé sur une équipe qui nous est, à l’heure actuelle, supérieure.

A quoi attribuez-vous le déchet technique aperçu ce dimanche?

On fait un mauvais début de match, l’équipe a perdu confiance depuis un petit moment et le début de match des Bordelais avec pas mal de pression sur nos défenseurs, on  n’a pas su tenir le ballon comme il l’aurait fallu. Peu de disponibilité, de mobilité et d’échanges. Très peu de situations opu d’occasions de but, on est mené très rapidement sur un pénalty qui peut paraître litigieux mais je ne m’arrête pas à ça, je m’arrête plutôt à la prestation qu’a fait mon équipe et aux progrès que l’on doit montrer sur les semaines qui viennent.

C’est la troisième défaite contre les Girondins cette saison, est-ce que ça marque les esprits?

Bien sûr, il y a une notion de derby qui existe, elle est tres importante pour nos supporteurs et je regrette que l’on ait perdu trois fois contre les Girondins. On aurait vraiment voulu bien entamer cette Coupe de France et encore plus face à Bordeaux qui nous avait déjà battu deux fois. Une défaite ce n’est jamais un mal pour un bien, elle marque toujours les esprits et pour une équipe comme la notre dans une dynamique difficile, tous les points sont bons à prendre.