Toulouse: Le Stade Toulousain pique sa crise en coulisses

RUGBY Le président du conseil de surveillance de la SASP Stade Toulousain a déposé plainte ce lundi, après un week-end marqué par des déclarations de Guy Novès…

Nicolas Stival

— 

Le manager général du Stade Toulousain Guy Novès (au centre) au côté du président René Bouscatel, le 26 septembre 2014 lors d'un match de Top 14 à Bayonne.
Le manager général du Stade Toulousain Guy Novès (au centre) au côté du président René Bouscatel, le 26 septembre 2014 lors d'un match de Top 14 à Bayonne. — Alain Coudert/Sportsvisio/SIPA

Quasiment qualifié pour les quarts de finale de la Coupe d’Europe, le Stade Toulousain a retrouvé de la sérénité sur le plan sportif, après un début de saison très compliqué. Dans les coulisses, il en va tout autrement. 

Selon Objectif News, le président du conseil de surveillance de la SASP Stade Toulousain (l’entité professionnelle) a déposé plainte contre X ce lundi matin auprès du procureur de la République. Eugène Passerat porte plainte pour abus de pouvoir social et complicité au sein du club.

Une AG sans doute très tendue mardi

«Les intérêts du Stade sont menacés au profit d’une poignée d’hommes qui s’accaparent la société», selon ce dirigeant. Les actionnaires de la SASP se retrouvent mardi. L’assemblée générale promet d’être tendue. D'après France 3, le manager général Guy Novès et le président de la SASP René Bouscatel ne seraient pas visés par cette plainte.

Cependant, cette affaire intervient après un week-end marqué par des déclarations de Guy Novès, qui ont pu laisser entrevoir un conflit entre celui-ci et René Bouscatel. Les deux hommes travaillent ensemble depuis 21 ans, mais entretiendraient désormais des relations compliquées.

Novès: «M. Bouscatel n’est pas du tout concerné par ce que je ressens»

«Je n’ai pas la baguette magique pour vous dire que nous avons l’ambition de gagner un trophée, contrairement à certains qui l’annoncent plus ou moins», a notamment lâché Novès au sortir du succès chez les Ecossais de Glasgow, samedi (9-12). Bouscatel prétendait fin novembre que gagner un titre devait «toujours» être un objectif pour le club le plus titré d'Europe.

«Je ne vois pas du tout ce que le président Bouscatel vient faire là-dedans, a réagi Novès lundi matin, à la sortie de l’entraînement. Je ne l’ai jamais nommé. M. Bouscatel n’est pas du tout concerné par ce que je ressens.»

«Ce n’est pas parce qu'on n'est pas d'accord avec une, deux personnes ou trois que ça crée un climat nauséabond dans un club », a-t-il ajouté. «Nauséabond», peut-être pas. Tendu, sans aucun doute.