Les syndicats n'avancent plus en ordre groupé

SOCIAL L'entente syndicale a du plomb dans l'aile chez Airbus. Hier, seuls les drapeaux de la CGT et FO flottaient...

B. C.

— 

L'entente syndicale a du plomb dans l'aile chez Airbus. Hier, seuls les drapeaux de la CGT et FO flottaient au-dessus du cortège de manifestants. Si la CFDT avait appelé au mouvement, aucune de ses banderoles aux couleurs orange n'était présente, faute d'effectifs. Les deux autres organisations, la CFTC et la CFE-CGC, ont préféré entrer dans la phase de négociation. Une position déplorée par Xavier Pétrachi de la CGT pour qui « la mobilisation des salariés est une condition sine qua non pour faire bouger la direction ». Une stratégie « dure » non partagée par Marina Lensaky, déléguée syndicale CFTC. « Les salariés sont paumés, ils ont besoin de reprendre confiance. Nous avons choisi de faire des propositions sans pour autant faire un pacte avec la direction. On ne peut pas faire de grève à tort et à travers », argumente-t-elle.

représentants Lors des dernières élections syndicales, le mois dernier, FO est resté majoritaire avec 46 % des voix. Suivent la CFE-CGC avec 25 %, la CFTC avec 12 %, la CGT à 10 % et la CFDT avec 7 %.