Carcassonne: Le faux militaire paradait dans toutes les cérémonies

INSOLITE Le quadragénaire arborait des médailles achetées dans des brocantes et vantait ses pseudo-exploits militaires sur les réseaux sociaux...

H.M.

— 

Nimes, le 11 novembre 2014 - square du 11 novembre -  Ceremonie Commemorative de l'amistice du 11 novembre 1918/LODIFRANCK_165508/Credit:FRANCK LODI/SIPA/1411111709
Nimes, le 11 novembre 2014 - square du 11 novembre - Ceremonie Commemorative de l'amistice du 11 novembre 1918/LODIFRANCK_165508/Credit:FRANCK LODI/SIPA/1411111709 — SIPA

Il  avait juste fait son service militaire mais il se promenait bardé de médailles et ne ratait apparemment aucune cérémonie. La Dépêche du Midi dévoile ce mardi, les drôles d'habitudes de ce quadragénaire de Carcassonne. Le militaire imaginaire, qui achetait ses médailles dans des brocantes ou des stocks américains et narrait ses exploits guerriers sur les réseaux sociaux, paradait à chaque fois que l'occasion se présentait.

Un policier perspicace

Mais il faut croire qu'il ne maîtrisait pas tout à fait les codes de la Grande Muette. C'est au cours de la cérémonie du 14 juillet 2013 qu'un policier, ancien parachutiste de carrière, a repéré pour la première fois son manège. Intrigué par des anomalies, le limier s'est mis à surveiller le pseudo-soldat. Et il a fini, de cérémonie en cérémonie, par se convaincre qu'il avait vraiment affaire à un imposteur.

L'homme a été convoqué la semaine dernière au commissariat. Selon le quotidien régional, il a confessé que tout était faux. Sa prochaine mission, s'il l'accepte, est de se présenter devant le procureur de la République le 13 janvier 2015. Il y essuiera un «rappel à la loi» pour «port illégal de costume et de décoration».