Toulouse: Handicapés, ils manifestent pour l'application de la loi sur l'accessibilité

SOCIAL Plusieurs associations de défense des personnes handicapées ont mené un sit-in cette après-midi pour dénoncer le report de la loi sur l'accessibilité...

Beatrice Colin

— 

Occupation de la cité administrative, lundi 24 novembre, par plusieurs associations dont l'APF.
Occupation de la cité administrative, lundi 24 novembre, par plusieurs associations dont l'APF. — B. C. / 20 Minutes

Ils ont décidé de ne pas rester muets. Ce lundi après-midi, plusieurs personnes handicapées ont décidé de hausser le ton et d'occuper des locaux de la Cité administrative.

Le motif de leur colère: le report, après 2015, de la généralisation de l'accessibilité des bâtiments publics.«La loi de 2005 prévoyait une mise aux normes pour l'année prochaine, mais le gouvernement a décidé de reporter son application. C'est un recul des droits», peste Odile Maurin de l'association des paralysés de France.

Transports, urbanisme...

Pas question de se laisser faire pour ces représentants. «Des sites ne sont pas aux normes, mais les transports en commun non plus. On compte seulement 70% des arrêts de bus accessibles et si tu habites à Saint-Gaudens c'est encore pire, tu n'as qu'à rester chez toi et ne rien dire», poursuit la militante.

Elle pointe du doigt les retards aussi de la commission d'accessibilité de la direction départementale des territoires. «Seulement 42 des 589 communes de la Haute-Garonne ont réalisé leur diagnostic voirie alors qu'il aurait dû être fait pour 2015. Le boulot n'a pas été fait», pointe Odile Maurin.

Dans son sillage de nombreuses personnes amères pour le peu d'intérêt qu'on leur porte. «Quand il y a des marches et qu'on ne peut pas accéder à un site je me sens exclu, j'ai l'impression qu'on fait chier les autres. Mon plus gros handicap, c'est la société»,, déplore Kevin, un étudiant en fauteuil roulant.