Toulouse: Ils proposent aux citoyens de racheter l'aéroport

INSOLITE La plateforme toulousaine de crowdfunding WiSEED a déjà reçu un million d'euros d'intentions...

Béatrice Colin

— 

Blagnac, le 18 septembre 2012. La facade de l'aeroport de Toulouse Blagnac.
Blagnac, le 18 septembre 2012. La facade de l'aeroport de Toulouse Blagnac. — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

Chiche, rachetons l'aéroport de Toulouse-Blagnac! C'est la proposition faite par WiSEED, la plateforme de crowdfunding basée dans la Ville rose. Une initiative de financement participatif qui intervient au moment de la vente d'une partie des parts de l'Etat dans l’aéroport, soit  49,99% du capital. Quatre offres de rachat sont en cours d'examen et le gouvernement doit donner sa réponse d'ici à un mois.

«Ce serait absurde de ne pas envisager que chaque usager, chaque citoyen, chaque midi pyrénéen, chaque Français, chaque collaborateur ou encore chaque prestataire puisse détenir une part du capital de l’aéroport toulousain» explique Thierry Merquiol, président du conseil de surveillance de WiSEED.

3,6 millions d'euros d'intentions d'achat en un jour

Un appel aux intentions est lancé sur le site de la plateforme, ouverte aux Toulousains, mais pas seulement. Et mercredi à 17h, 3,6 millions d'euros d'intention ont été déposées par 1400 personnes. «Si 3.000 personnes le font, cela fera 10 millions d'euros. Nous relèverons les compteurs lundi, si nous avions 15 millions d'euros ce serait bien», relève Thierry Merquiol. Les engagements citoyens vont pour le moment de 20 à 50.000 euros.

Et si les entreprises toulousaines sautent le pas, cela peut monter haut. Au moins de quoi se payer les 10,1% de parts que l'Etat doit mettre à la vente plus tard. «Ce n'est pas une idée en l'air, l'aéroport est rentable et nous constatons depuis cinq ans sur notre plateforme que les gens veulent que leur épargne ait un impact sociétal et local. Quand on voit les montants annoncés de rachat pour ces parts dans l'aéroport, on se dit qu'aujourd'hui c'est accessible à la foule», poursuite le dirigeant de WiSEED.

Parts publiques majoritaires...

En fonction des intentions, l’opération de crowdfunding sera donc lancée. Une initiative qui fait déjà le buzz, d'autant que la plateforme de crowdfunding propose me remboursement des taxes d'aéroport à tous les actionnaires qui prendront l'avion!

Et si l'Etat envisageait de souscrire à cette solution innovante, cela permettrait aux fonds publics et citoyens de rester majoritaire grâce à ces 10,1% de financements participatifs, ajoutés aux 25% de la Chambre de Commerce et d'Industrie et aux 15% détenus par le Conseil régional, le Conseil Général de Haute-Garonne et Toulouse-Métropole.