Toulouse: Le Fenix handball se déplace «sans pression» chez l'ogre parisien

HANDBALL La formation toulousaine rend visite mercredi au PSG. Mais elle assure qu’elle se concentre plutôt sur les prochains matchs de D1, plus abordables…

N.S.

— 

Le joueur du Fenix handball Jérôme Fernandez lors d'un match de D1 contre Créteil, le 15 octobre 2014 à Toulouse.
Le joueur du Fenix handball Jérôme Fernandez lors d'un match de D1 contre Créteil, le 15 octobre 2014 à Toulouse. — F. Scheiber / SIPA

Retour à l’ordinaire. Après avoir disputé, dans le cas de certains internationaux, cinq matchs en 15 jours, le Fenix va jouer une rencontre par semaine jusqu’à la trêve hivernale.

L’actuel neuvième de D1 est attendu ce mercredi à Paris, richissime champion de France 2013, fort de sa cohorte de stars (Hansen, Narcisse, Omeyer...). «On va y aller sans pression», assure l’arrière Jérôme Fernandez.

Des Toulousains revigorés

Toulouse reste sur trois matchs sans succès en championnat (une défaite, deux nuls). Mais l’équipe s’est qualifiée pour la première finale à quatre de la Coupe de la Ligue de son histoire, et elle est sortie revigorée de son dernier match contre Nantes (25-25), au final renversant.

«Maintenant, il faudra aller chercher des points à Sélestat, contre Istres puis à Aix avant de recevoir Montpellier», reprend Fernandez, qui cite le calendrier toulousain d’ici Noël. Battre le leader héraultais semble presque plus compliqué aujourd’hui que vaincre le PSG. Troisième de D1, Paris sort d’une défaite en Ligue des champions, dimanche contre les Allemands de Kiel (27-25) après avoir été privé du Final four de la Coupe de la Ligue par Nantes (24-25).