Ariège: Le génie des mathématiques, l'ermite Alexandre Grothendieck, est mort

SCIENCES Lauréat de la médaille de Fields, il s'était retiré en Ariège depuis les années 1990...  

B.C.
— 
L'une des rares photos d'Alexandre Grothendieck, debout
L'une des rares photos d'Alexandre Grothendieck, debout — Cnrs

Il était souvent appelé le «plus grand mathématicien du XXe siècle» et pourtant il était loin de faire la Une des médias. Au contraire. Alexandre Grothendieck est mort jeudi à 86 ans à l'hôpital de Saint-Girons.

Depuis les années 90, il s'était retiré près du village ariégeois de Lasserre et vivait en ermite.

Natif de Berlin, d'origine juive, ses parents ont fui l'Allemagne lors de la montée du nazisme. Il s'installera après guerre à Montpellier, puis Paris. Il va très vite devenir un spécialiste de la géométrie algébrique. Il sera lauréat en 1966 de la médaille de Fields, la plus haute distinction pour un mathématicien.

Mais cet anticonformiste refuse d'aller la chercher. Il penche rapidement vers les milieux contestataires et devient un militant écologiste radical. Après des voyages, il pose ses valises en Ariège en 1990 et au cours des dix dernières on entendit plus parler de lui.

Deux réalisateurs lui ont consacré un documentaire en 2013 Sur les routes d'un génie

.