Barrage de Sivens: La famille de Rémi Fraisse va porter plainte

JUSTICE Selon les premiers résultats de l'autopsie, Rémi Fraisse aurait été victime d'une explosion...

Béatrice Colin

— 

Des experts sur le site où est mort le manifestant en marge des manifestations contre le barrage de Sivens, le 27 octobre 2014.
Des experts sur le site où est mort le manifestant en marge des manifestations contre le barrage de Sivens, le 27 octobre 2014. — REMY GABALDA / AFP

Tout le monde demande la transparence sur ce qui s'est passé dans la nuit de samedi à dimanche sur le site du chantier du barrage de Sivens, sur la rivière du Tescou, dans le Tarn, où Rémi Fraisse a trouvé la mort.

En particulier sa famille, originaire de Plaisance-du-Touch, en Haute-Garonne, qui veut se porter partie civile. Elle compte déposer plainte mardi pour homicide volontaire «par une ou plusieurs personnes dépositaires de l'autorité publique», ont annoncé lundi ses avocats.

«Victime d'une explosion»

«Cela fait plus de 24h que ce garçon est mort. A moins d'une maladie rare, je ne m'explique pas autrement que par un geste brutal que l'on puisse mourir ainsi. Et ce jeune homme, étudiant en environnement, n'était pas connu pour être un va-t’en guerre», insiste Emmanuel Pierrat, l'un des avocats de la famille, interrogé par 20 Minutes

Dans le courant de l'après-midi, le procureur de la République d'Albi, a indiqué que Rémi Fraisse avant été «victime d'une explosion». «La plaie importante située en haut du dos a été causée, selon toute vraisemblance, par une explosion», a expliqué Claude Dérens. Les analyses, réalisées par le laboratoire scientifique de Toulouse et dont les résultats pourraient être connus mardi, doivent permettre de savoir si «une grenade, lancée depuis la zone où les gendarmes étaient retranchés» a pu être «à l'origine» de cette explosion, a expliqué le procureur.