Toulouse: Saint-Sernin et la rive gauche sont des chantiers prioritaires

URBANISME L'urbaniste Joan Busquets explore de nouvelles pistes...

Hélène Menal
— 
La proposition de Joen Busquets pour le Port Viguerie.
La proposition de Joen Busquets pour le Port Viguerie. — Bau Barcelona

Les équipes municipales passent, Joan Busquets reste. L'urbaniste catalan à qui l'on doit déjà les Marches de Saint-Pierre et la rue Pargaminières était dans la Ville rose en fin de semaine dernière. Il poursuit ses réflexions, quitte à les «phaser» avec les promesses de campagnes de la nouvelle municipalité.

Ainsi Saint-Sernin et le port Viguerie semblent devenir des points «clés» même si Annette Laigneau, l'adjointe à l'Urbanisme, explique que les arbitrages et la programmation dépendent du maire, Jean-Luc Moudenc (UMP), qui rencontrera Joan Busquets dans deux semaines.

Retour en majesté de Saint-Sernin. Joan Busquets estime que la basilique est «un monument majeur en Europe». Il veut repenser ses abords en y limitant probablement la circulation automobile aux riverains. Il privilégie un aménagement souple, sans travaux coûteux, sur le modèle du nouveau plan de circulation autour du Capitole. Des études archéologiques, sans fouille, sont lancées pour retrouver l'emplacement de l'ancien cloître de Saint-Sernin. L'idée est de le matérialiser au sol. «On peut évoquer le passé avec une utilisation contemporaine», dit le Catalan.

L'attrait du fleuve. Joan Busquets verrait bien, à court terme, un ponton de bois supportant une buvette sur le quai de Tounis. Et alors qu'on hésite encore à traverser à pied la Garonne, il veut rendre plus «naturelle» la jonction entre centre-ville et rive gauche. Il propose un aménagement très aéré du Port Viguerie.

Saint-Pierre enchaîne. Après la descente vers la Garonne, les travaux de la place Saint-Pierre elle-même sont maintenus. Les engins devraient arriver dès début 2015 pour les travaux de réseaux dans ce haut-lieu des fêtes étudiantes. La fin du chantier est prévue pour mi-2016.

Rambla ou Champs-Elysées. L'urbaniste est aussi en charge de l'aménagement du quartier de la gare, dans la perspective de l'arrivée du TGV. Sans surprise, il prévoit un parvis plutôt côté Marengo. Quant aux allées Jean-Jaurès, rien n'est encore tranché entre l'option «rambla» avec esplanade centrale et files de voiture de chaque côté, et l'option qu'il appelle «Champs-Elysées» qui comprend un élargissement important des trottoirs.