Haute-Garonne: Les rails sont trop vieux, le TER est supprimé

Transports Pour des raisons de sécurité, les trains ne circuleront plus entre Montréjeau et Luchon à partir du 18 novembre...

Helene Menal

— 

TER
TER — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Mieux vaut arriver indemne en car que de prendre des risques en train. C'est à cette conclusion que sont arrivés la SNCF et Réseau Ferré de France concernant la portion de voie ferrée entre Montréjeau et Luchon (Haute-Garonne). A partir du 18 novembre, plus aucun train, TER ou Intercités, ne circulera sur ces 36 km d'ascension mis en service... en 1873. «Le vieillissement de l'infrastructure, l'obsolescence de certains de ses constituants, ainsi que la dégradation des ouvrages suite aux fortes intempéries des dernières années, ne permettent plus de garantir la circulation des trains en toute sécurité», indiquent les deux opérateurs.

Une mesure de précaution donc, 15 mois après le drame de Brétigny-sur-Orge, dans lequel l'entretien de la voie est mis en cause.

50 millions de travaux nécessaires

Pour les voyageurs Haut-Garonnais, obligés de préférer le car, la parenthèse pourrait durer longtemps. Les travaux nécessaires pour renouveler la voie entre Montréjeau et Luchon sont en effet estimés à 50 millions d'euros. Et pour l'instant, les collectivités et organismes concernés réfléchissent «aux solutions à envisager pour l'avenir».