Midi-Pyrénées: Six nouvelles chaînes débarquent sur la TNT ce mardi

TNT Les téléspectateurs devront faire une mise à jour dans la journée...

Béatrice Colin

— 

Les téléspectateurs de Midi-Pyrénées auront désormais tous accès à HD1, L'Equipe 21, 6ter, Numéro 23, RMC Découverte, Chérie 25.
Les téléspectateurs de Midi-Pyrénées auront désormais tous accès à HD1, L'Equipe 21, 6ter, Numéro 23, RMC Découverte, Chérie 25. — M.Libert/20 Minutes

HD1, L'Equipe 21, 6ter, Numéro 23, RMC Découverte, Chérie 25. Pour un tiers des habitants de la région, ces six noms de chaînes n'évoquent rien. A partir de mardi, les téléspectateurs connectés à la Télévision numérique terrestre (TNT) pourront regarder les programmes de ces dernières arrivées...

Qui est concerné?

Tous les habitants des départements de Midi-Pyrénées, hormis l'Aveyron, le Tarn et l'Ariège, connectés depuis le 23 septembre. «Ceux qui reçoivent leurs chaînes uniquement par l'ADSL, la fibre optique, le câble et le satellite ne sont pas concernés, mais il y a encore 30% des foyers du territoire de Midi-Pyrénées qui les reçoivent uniquement par la TNT», explique Emmanuel Gabla membre du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).

Et de préciser «Pour ceux qui ont plusieurs postes chez eux, si le principal est relié à l'ADSL, dans 57,7% des cas un autre est encore relié à l'antenne râteau.» Du coup, ces derniers doivent aussi faire la mise à jour mardi.

Que faut-il faire pour pouvoir les recevoir?

Plus de 250 émetteurs principaux vont être mis à jour dans la nuit du 20 au 21 octobre, puis des émetteurs secondaires. Dans la journée de mardi, aux alentours de 17 h, les téléspectateurs devront effectuer une nouvelle recherche des chaînes sur leur poste et les mémoriser. Si ça ne marche pas, il faut réessayer un peu plus tard. En cas de souci, il suffit de se rendre sur le site dédié ou d'appeler le 0 970 818 818.

Pourquoi cela n'a-t-il pas été fait avant?

La région Midi-Pyrénées n'est pas la dernière à intégrer ses six nouvelles chaînes dans son paysage numérique, mais pas loin. Grenoble et Lyon suivront l'année prochaine. Le déploiement en France s'est fait en 13 phases car il est techniquement impossible de mettre à jour l'ensemble des 1 626 émetteurs du territoire en même temps. C'est aussi lié à des contraintes météo, notamment en hiver en montagne où il est difficile d'accéder aux émetteurs.