Toulouse: L'affiche d'une soirée d'intégration jugée sexiste

POLEMIQUE L'Unef et Osez le féminisme dénoncent les stéréotypes employés pour annoncer une soirée étudiante...

Beatrice Colin

— 

L'affiche de la soirée American Campus du 17 octobre.
L'affiche de la soirée American Campus du 17 octobre. — La Dune/Beta Events

L'an dernier, l'affiche d'une soirée d'intégration «No Limit» du 19 octobre avait déjà fait l'objet d'une polémique sur les réseaux sociaux. Les associations féministes s'étaient indignées  de la tenue très dénudée de la jeune femme de l'affiche, affligée d'un simple bikini.

Même période, même soirée, mêmes critiques. Toujours inspirée de ce qui se passe aux Etats-Unis, la soirée American campus-intégration interfac organisée le 17 octobre à la discothèque la Dune par Beta Events promet des strip poker, t-shirt et caleçons mouillés avec comme mot d'ordre «pas de limite, pas de censure, pas de string...»

«Des violences intolérables»

Si Osez le féminisme 31 consent qu'un «effort» a été fait sur l'affiche, elle dénonce aux côtés du syndicat étudiant Unef les «stéréotypes sexistes, utilisation des corps des femmes comme objets sexuels, banalisation de la violence machiste, cette année encore tout y est! Quel que soit leur contexte, ces violences sont toujours intolérables et les affiches qui participent à leur banalisation restent choquantes.»

Avant d'ironiquement proposer aux organisateurs «de ne pas hésiter à prendre contact avec les associations féministes en vue de la soirée de l’an prochain».