Rosetta: Atterrissage prévu le 12 novembre sur la comète Churyumov

ESPACE Après le lieu, la date d'atterrissage de Philae à la surface de la comète Churyumov-Gerasimenko vient d'être choisie par l'Agence spatiale européenne...

Béatrice Colin

— 

La sonde Rosetta (vue d'artiste) devant le noyau de la comète 67P, photographié le 4 août 2014.
La sonde Rosetta (vue d'artiste) devant le noyau de la comète 67P, photographié le 4 août 2014. — ESA

Le 12 novembre à 9h35, de nombreux scientifiques auront les yeux rivés vers le ciel. A 455 millions de km de la Terre, Rosetta larguera son atterrisseur Philae qui, environ 7 heures plus tard, se posera sur le noyau de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. C'est en tout cas la date retenue par l'Agence spatiale européenne.

Un moment crucial pour les équipes toulousaines du SONC, le Science Opération and Navigation Center du CNES. Ce sont ses membres qui vont tout au long de la descente de Philae réceptionner ses données scientifiques.

Atterrissage confirmé vers 17h

Si le site principal «J» déterminé il y a quinze jours est confirmé, l'atterrissage devrait avoir lieu aux alentours de 16h30, pour une confirmation vers 17h, la Terre mettant 28 minutes et 20 secondes à recevoir le signal émis par Rosetta.

Si finalement, c'est le site de sauvegarde C qui est retenu, Philae se séparera de l'orbiteur vers 14h04 pour une confirmation d'atterrissage 18h30. Le scénario définitif de cette aventure spatiale devrait être connu le 14 octobre prochain.

Une fois posé, l'atterrisseur Philae pourra mettre ses dix instruments en service. Foreurs, fours... durant deux jours et demi, ils vont travailler. Objectif : analyser la composition du sol de la comète «Tchouri» et nous permettre d'en savoir plus sur la formation de ce petit corps et, par extension, du système solaire.

Pour les fans de l'Espace qui veulent vivre cette première mondiale et intergalactique, le CNES mettra en place plusieurs sites de retransmission: à la Cite des sciences et de l'industrie à Paris, au Musée de l'air et de l'espace au Bourget et à la Cité de l'Espace à Toulouse.