Toulouse: Démarrage des premières constructions à la Cartoucherie

URBANISME La construction d'une première salve de logement commence à la Cartoucherie. Pour la deuxième phase, la mairie va remanier le projet...

Hélène Menal
— 
Vue d'artiste de la place de la Halle dans le futur quartier de la Cartoucherie
Vue d'artiste de la place de la Halle dans le futur quartier de la Cartoucherie — Oppidea

Fini le terrain vague traversé par un tramway solitaire. Les engins de construction entrent enfin en scène à la Cartoucherie. Vendredi, les promoteurs et élus vont faire d’une première pierre quatre coups, en lançant, dans une ambiance de kermesse, les quatre premiers programmes de logements, situés essentiellement du côté de l'avenue de Grande-Bretagne. Quelque 520 logements sont concernés, sociaux ou pas, qui seront livrés entre fin 2015 et le printemps 2016.

Idée gourmande

Cette première tranche de l’écoquartier sera accompagnée de la construction d’un parking silo pour drainer le flux automobile vers le secteur du Zénith. Un concept qui ne sera pas reconduit pour la deuxième. Car la nouvelle équipe municipale veut «revoir» le projet. «Nous écarterons le dogme de l’antivoiture», assure Jean-Luc Lagleize (MoDem), l’adjoint aux Projets urbains.

L’élu évoque notamment l’idée de «parkings réversibles», situés dans les étages par exemple, et transformables en bureaux quand les mœurs auront évolué et que la «démotorisation» sera vraiment d'actualité. L'élu souhaite également une «locomotive» pour la place de la halle où les salariés riverains du CHU ou même d'Airbus pourraient venir flâner.

Et parmi les idées en l’air, il y a celle d’une «place gourmande» où de grands chefs de tous les continents ouvriraient des restaurants. Avec aussi des boutiques, liées à la gastronomie.

Portes ouvertes

Vendredi et samedi, des journées portes ouverte sont organisées surle site pour permettre aux futurs habitants ou éventuels acquéreurs de s'en faire une idée. En plus des jeux et animations, un forum associatif aura lieu samedi après-midi.