A Toulouse, une structure va être créée autour du pain, du vin et du fromage

GASTRONOMIE A la fois lieu de restauration, de formation et de recherche, l'Origine ouvrira en 2016...  

Beatrice Colin

— 

Toulouse, le 16 septembre 2014 - FranÁois Bourgon, le patron de la fromagerie chez Xavier, lance l'idÈe d'un lieu dÈdiÈ au pain, au vin et au fromagebaptisÈ l'Origine
Toulouse, le 16 septembre 2014 - FranÁois Bourgon, le patron de la fromagerie chez Xavier, lance l'idÈe d'un lieu dÈdiÈ au pain, au vin et au fromagebaptisÈ l'Origine — Beatrice Colin

«Le fromage constitue, avec le pain et le vin, La Trinité de la table européenne». Cette citation de l’écrivain Michel Tournier, le Toulousain François Bourgon, patron de la fromagerie Xavier, pourrait la faire sienne. C’est autour de ces trois aliments phares de la gastronomie française qu’il a décidé de lancer une nouvelle structure baptisée l’Origine. Installée à côté de l’école d’ingénieurs de Purpan, cette institution sera à la fois un lieu de restauration, de formation et de recherche.

Créer la première école d'affinage de France

Ce bâtiment de 1.300 m2 pourra accueillir jusqu’à 500 personnes debout. Sa salle principale sera ouverte sur des cuisines, une boulangerie et une cave d’affinage où les visiteurs pourront déguster mais aussi apprendre.

«Ce ne sera pas juste un lieu de restauration, mais aussi un centre de formation pour les adultes, que ce soient des serveurs ou des sommeliers, et pour les particuliers afin de transmettre le savoir-faire du goût. Notre ambition est aussi d’y créer la première école d’affinage de France», explique François Bourgon qui porte le titre de meilleur ouvrier de France.

Les compagnons du devoir géreront tout ce qui a trait à la boulangerie et l’Ecole d’agro de Purpan ouvrira les portes de son nouveau bâtiment centré sur le fromage et le lait.

Un club d’investisseurs

L’Origine devrait ouvrir au premier semestre 2016. Reste à trouver des amoureux de bonne chère prêts à financer ce lieu, d’un genre nouveau dont le coût est estimé à 4,5 millions d’euros. Pour y parvenir, le fromager va créer un club de passionnés. Au total, 153 chef d'entreprise ou particuliers dont la mise de départ sera de 20.000 euros.