Handball: Le gardien du Fenix Toulouse et des Bleus Cyril Dumoulin publie son «journal intime»

SPORT Le portier international s’apprête à sortir son deuxième ouvrage…

Propos recueillis par Nicolas Stival

— 

Le gardien Cyril Dumoulin avec Cédric Sorhaindo et Nikola Karabatic après la victoire de la France sur l'Espagne, en demi-finale de l'Euro au Danemark, le 24 janvier 2014.
Le gardien Cyril Dumoulin avec Cédric Sorhaindo et Nikola Karabatic après la victoire de la France sur l'Espagne, en demi-finale de l'Euro au Danemark, le 24 janvier 2014. — Jens Dresling/AP/SIPA

Le 10 septembre, les supporters toulousains ont pu constater de visu les talents de gardien de Cyril Dumoulin, auteur de 18 arrêts lors du succès sur Chambéry, son ancienne équipe (26-23). Le 23 septembre, ils pourront juger des qualités littéraires de leur nouveau portier.

L’international de 30 ans publiera Billets de match 2013-2014, trois ans après un ouvrage dédié à la saison 2010-2011. «Je l’ai écrit seul, sans nègre, précise-t-il. Il s’agit d’une autoédition, pour garder le lien avec les lecteurs.»

Que raconte Billets de match?

C’est une forme de journal intime. J’écris après chaque match. Je couche sur le papier mes sensations, mon vécu. On est parfois traumatisé, parfois euphorique. L’idée, c’est de faire découvrir au fil des pages ce qu’est vraiment notre métier loin des idées préconçues du sportif à la grosse voiture, avec beaucoup d’argent et qui aime faire la fête.

Comment vous êtes-vous décidé à écrire?

Avant de rédiger le premier ouvrage, je travaillais depuis quelque temps avec une préparatrice mentale, Laurence Wagner. Elle me proposait un exercice qui consistait après chaque match à écrire mon ressenti pour voir ce qui revenait régulièrement et cibler les modifications à apporter. Je me suis pris au jeu. J’ai fini par écrire des formes de monologues. Ma femme est tombée dessus. Elle m’a dit qu’elle avait appris plein de choses. J’ai eu le même retour auprès d’amis. J’ai alors voulu partager cela avec le public.

Pourquoi avez-vous attendu trois ans avant de sortir le second ouvrage?

Ecrire des livres, ça épuise. En outre, le faire tous les ans serait redondant, il y aurait une perte d’intérêt. Il m’a semblé pertinent d’attendre trois ans pour que les choses évoluent : mon statut, mes responsabilités, le fonctionnement de l’équipe de Chambéry mais aussi le paysage du handball français. Nous sommes passés d’un duel Chambéry – Montpellier à l’émergence du PSG, avec la progression d’équipes comme Saint-Raphaël ou Nantes.

Quelle est la spécificité de l’édition 2013-2014?

Je fais vivre mon transfert de Chambéry vers Toulouse de l’intérieur. Il y a aussi l’Euro au Danemark, la victoire dans le Trophée des champions avec Chambéry…. Je fais une promesse au lecteur: être sincère.

Comment réagissent vos coéquipiers?

Dans un premier temps, j’ai senti certaines craintes. Peut-être avaient-ils l’impression d’avoir un espion dans le vestiaire. Mais ils ont rapidement compris mon objectif. Je partage des anecdotes. Mais je ne porte aucun jugement individuel, sauf quand un joueur a été vraiment fort. Je ne fais pas du Trierweiler. Cela m’apporte aussi beaucoup. J’ai plus de recul et d’objectivité dans mon analyse des matchs.

Y aura-t-il un troisième livre?

Je ne ferme pas du tout la porte. Il me reste assez d’années avant la fin de ma carrière pour envisager un troisième livre. Mais je ne fais pas de promesses.

Où trouver l’ouvrage?

Le livre, tiré à 2000 exemplaires, sera disponible au prix de 18 euros sur le site de Cyril Dumoulin, ainsi que dans les boutiques du Fenix et de Chambéry les jours de matchs. «J’avais tiré 1000 exemplaires du premier livre et j’en avais vendu 1000, explique le néo-Toulousain. Il faisait 200 pages. Celui-ci sera beaucoup plus conséquent…»