Un loyer qui fait du bruit

DON QUICHOTTE C'est avec des bruits de casseroles et en musique qu'une dizaine d'Enfants de Don Quichotte ont célébré, sous les fenêtres de l'appartement du chef d'orchestre Sokhiev, leur dixième semaine de campement. En apprenant qu'une récente délibération du c...

©2006 20 minutes

— 

C'est avec des bruits de casseroles et en musique qu'une dizaine d'Enfants de Don Quichotte ont célébré, sous les fenêtres de l'appartement du chef d'orchestre Sokhiev, leur dixième semaine de campement. En apprenant qu'une récente délibération du conseil municipal accordait à l'artiste un T3 de 95 m2 dans la très huppée rue Croix-Baragnon, tous frais payés, les Enfants de Don Quichotte ont souhaité dénoncer à leur façon l'immobilisme de leur situation. « Il y a deux poids deux mesures, on n'en veut pas à Tugan Sokhiev mais davantage à la mairie », explique Isabelle une des porte-parole du mouvement. Au Capitole, on affirme que le loyer de 1 040 € par mois, pris en charge par la ville de Toulouse et le conseil régional, fait partie du contrat de l'artiste.

Ph. F.