Mort d’un enfant en Ariège: Le centre de vacances d’Ascou-Pailhères autorisé à rouvrir

FAIT DIVERS La préfète de l’Ariège a signé un arrêté pour autoriser la réouverture du centre Saint-Bernard, plus de deux mois après le drame…

N.S.

— 

Photographie du chalet Saint-Bernard à Ascou, dans l'Ariège, le 10 juillet 2014, où un garçon de 8 ans est mort, victime d'une intoxication alimentaire
Photographie du chalet Saint-Bernard à Ascou, dans l'Ariège, le 10 juillet 2014, où un garçon de 8 ans est mort, victime d'une intoxication alimentaire — Raymond Roig AFP

Selon France 3, Nathalie Marthien, la préfète de l’Ariège, a signé un arrêté, le 12 septembre, qui autorise la réouverture du centre Saint-Bernard, à Ascou-Pailhères. Cette colonie de vacances, située dans une petite station de ski ariégeoise, a été le théâtre d’un drame cet été.

Le jeune Abdelrazak (8 ans) est décédé le 9 juillet, deux jours après son arrivée en colonie de vacances. Il avait été transféré à l’hôpital de Foix-Pamiers, après avoir été victime de malaise et de diarrhées.

L'origine du décès toujours pas déterminée

Pour l’heure, les examens réalisés sur le corps de l'enfant originaire de la banlieue parisienne n’ont pas pu déterminer l’origine du décès. Mais ils ont écarté la responsabilité de la nourriture et de l’eau, évoquée juste après la mort du jeune garçon.

Le chalet de vacances, géré par le groupe Marc & Montmija, va de nouveau pouvoir accueillir des pensionnaires, ce qui lui était impossible depuis un arrêté préfectoral daté du 12 juillet.