La Haute-Garonne confrontée à l'afflux de jeunes étrangers isolés

SOCIAL Face à l’afflux de jeunes étrangers isolés, le conseil général a décidé de ne plus prendre en charge les plus de 19 ans, faute de moyens…

B.C.

— 

Lille, le 17 janvier 2014. Une association aide les jeunes migrants isolŽs ˆ apprendre le franais.
Lille, le 17 janvier 2014. Une association aide les jeunes migrants isolŽs ˆ apprendre le franais. — M.Libert/20 Minutes

Au cœur de l’été, le conseil général de Haute-Garonne a pris une décision qui a suscité cette semaine la colère de plusieurs associations et de plusieurs syndicats. Depuis le mois d’août, les jeunes migrants de 19 ans, sans famille ni revenu, ne sont plus pris en charge par le Département.

«Les Maisons d’Enfants à Caractère Social ont appris par téléphone, sans
délai de prévenant, que ces jeunes devraient quitter les établissements dans le courant
du mois, et trouver eux-mêmes des solutions d’hébergement. Autant dire la rue pour la plupart d’entre eux!», dénoncent la CGT, Sud et la FSU. Leurs membres ont manifesté hier devant l’Hôtel du Département et s’apprêtent à recommencer.

Pour la collectivité, cette décision fait suite aux «flux importants de mineurs isolés étrangers constatés depuis 2012 sur le territoire de la Haute-Garonne».

62 jeunes de plus en deux mois

«Entre juillet et août 2014, 62 jeunes supplémentaires se sont présentés à mes services portant le nombre à 346 jeunes isolés étrangers suivis par les services pour 70 suivis fin 2011. J’ai donc dû prendre la décision de mettre fin à l’automaticité des hébergements pour les jeunes de plus de 19 ans afin de permettre l’accueil et l’accompagnement de qualité des jeunes mineurs qui se sont présentés», fait valoir le président du conseil général, Pierre Izard.

Pour lui, «les moyens alloués à la prise en charge des jeunes isolés étrangers ne suffisent plus à faire face à ces arrivées». L’an dernier, le budget alloué par le Département à la prise en charge des jeunes étrangers isolés était de 8,2 millions d’Euros, contre 4,2 millions d’Euros en 2012. Pour l’élu, qui rappelle que la prise des plus de 18 ans est une mission facultative, la problématique dépasse aujourd’hui la compétence de son institution et relève «des politiques de flux migratoires sur le territoire national». Il a donc saisi le Ministre de l’Intérieur et la Garde des Sceaux.

Nouvelle manifestation lundi

Une réponse loin de satisfaire les travailleurs sociaux et associations."Cette mesure est entièrement liée aux restrictions budgétaires que subissent les collectivités territoriales. Dans ce cadre, le CG a choisi de frapper les plus faibles […] Pendant ce temps-là, le conseil général s’engage pour des dépenses hors compétence comme le financement de la Ligne Grande Vitesse (LGV)", dénonce le syndicat SUD, qui appelle à nouveau à manifester lundi, à 12 h 30.