Toulouse: Ils vont mettre en boîte un papillon géant d'Indonésie

PLANETE Des entomologistes de Haute-Garonne s’envolent mercredi en Indonésie pour filmer l’un des plus gros papillons du monde…

Béatrice Colin
— 
L'équipe pyrénéenne a pris en photo l'an dernier l’Ornithoptera croesus croesus, une première mondiale
L'équipe pyrénéenne a pris en photo l'an dernier l’Ornithoptera croesus croesus, une première mondiale — PyrÈnÈes Entomologie

Le simple battement d’ailes d’un papillon peut-il déclencher une tornade à l’autre bout du monde? Celui de l’Ornithoptera croesus croesus a en tout cas été à l’origine chez Jean-Marc Sor d’une passion dévorante. Cet entomologiste, né au pied des Pyrénées, s’envole ce mercredi pour l’Indonésie, sur l’archipel des Moluques, où est présent ce papillon géant, l’un des plus grands au monde. Il est reconnaissable entre tous par ses couleurs jaune et orange fluo, mais surtout à sa taille avoisinant celle d’une assiette plate pour les femelles.

Dans les pas du naturaliste Wallace, 150 ans après

L’an dernier, lors d’une première expédition de repérage, il avait réussi à le prendre en photo, dans son environnement naturel. Une première mondiale pour ce papillon découvert en 1859 par le naturaliste britannique Alfred Russel Wallace qui avait ramené quatre spécimens en Angleterre, mais en version naturalisée. Cette fois-ci, l’équipe de Jean-Marc Sor compte réaliser un documentaire fiction sur cette espèce qui ne vit qu’en haut des cimes, à 30 mètres au-dessus de la canopée de l’île de Bacan. Pour y accéder, il faut crapahuter dans une forêt dense et éviter les coupeurs de tête. Et au bout d’une journée de marche, le Croesus sera peut-être visible.

«Du sol on ne voit rien. Quand on est en hauteur, il peut passer au-dessus de nous sans que l’on s’en aperçoive. L’an dernier, le 8 septembre, lorsque je l’ai vu après d’intenses efforts, c’était le rêve d’une vie qui prenait forme… on ne l’a eu devant les yeux que quatre fois deux minutes», se souvient avec enthousiasme celui qui préside l’association Pyrénées Entomologie.

Diffusion du film sur France 3

Pas rassasié, cet infirmier de bloc au CHU de Toulouse a décidé de repartir avec un projet non plus sur papier glacé mais dans une version animée de 52 minutes. Elle sera diffusée l’an prochain sur France 3 Midi-Pyrénées, partenaire du voyage qui se prépare depuis 9 mois et coûtera 100.000 euros. Sur la piste des papillons géants propulsera le téléspectateur du siège de l’association, où sont entreposées plus de 3 000 espèces, aux couloirs du British Muséum jusqu’aux confins de l’Indonésie.

Théorie de l’évolution

Plus de 150 ans après, ce docu-fiction va retracer l’expédition de Wallace, celui qui a fait rêver Jean-Marc Sor dans ses plus jeunes années. Au cours de son voyage de huit années entre Java, l’Australie et les Moluques, l’entomologiste du XIXe siècle rapporta plus de 125.000 échantillons.

L’observation de ces mammifères et insectes de cette partie du globe, et notamment du Croesus que l’on retrouve uniquement dans ces îles, «lui permit d’arriver aux mêmes conclusions sur l’évolution des espèces et la sélection naturelle que son contemporain Charles Darwin qui se précipita de publier ses travaux avant Wallace», raconte le directeur du Muséum de Toulouse, Francis Duranthon, qui participe à cette aventure.