Stand-up paddle : la Garonne pour terrain de jeux

INITIATIVE Ce dimanche, la Prairie des filtres accueille le premier rassemblement de Stand up paddle, un sport nautique de glisse…

Beatrice Colin

— 

Un homme pratique Le Stand UP sur la Garonne. 7/04/2011 Toulouse
Un homme pratique Le Stand UP sur la Garonne. 7/04/2011 Toulouse — F. SCHEIBER / 20 MINUTES

Une pagaie, une planche de surf longue et de l’huile de coude. C’est la recette de base pour pratiquer le Stand up paddle (SUP). Né à Hawaï dans les années soixante, ce sport de glisse nautique a débarqué voici plusieurs mois sur les berges toulousaines de la Garonne. Après Lyon et Paris, ce dimanche, la Ville rose accueille une course sur fleuve: la Toulouse SUP Garona.

Un club créé il y a trois ans

Régulièrement, du côté de l’île du Ramier, les Toulousains peuvent apercevoir des pratiquants sur leur planche, avec la drôle d’impression qu’ils marchent sur l’eau. Sous l’impulsion du club Toulouse Stand up, créé il y a trois ans, leur nombre s’est accru récemment. A l’initiative de deux spécialistes de l’aviron et d’un kayakiste, des sorties le week-end sont régulièrement organisées en attendant d’avoir un local et la possibilité de dispenser des cours. Pour faire découvrir ce nouveau sport au plus grand nombre, ses membres ont décidé de passer à la vitesse supérieure et d’organiser une grande journée à la prairie des filtres.

Animations, initiations, courses

«C’est un sport transgénérationnel qui peut être pratiqué aussi bien par les petits à partir de 7 ans que par des personnes du troisième âge. Ce n’est pas traumatisant et lorsqu’on chute c’est dans l’eau», insiste Laetitia Gaudy, l’une des organisatrices de l’événement. Elle invite tous les curieux à se jeter à l’eau pour une initiation, dès 10 heures Une épreuve d’endurance de Stand up paddle aura lieu et, l’après-midi, les novices pourront s’essayer à des courses, version sprint. A vos pagaies!