Toulouse: La passerelle de la SNPE va sauter

ENVIRONNEMENT Les spectaculaires travaux de destruction de cette passerelle, qui desservait notamment AZF et la SNPE, débutent…

H.M.

— 

Le tablier de la passerelle mesure 162 mètres de longt
Le tablier de la passerelle mesure 162 mètres de longt — SNPE

Une page se tourne du côté de l’ex-site de l’usine AZF. La préfecture de la Haute-Garonne vient d’annoncer l’arrivée dans le secteur d’une énorme grue mobile de 700 tonnes. Sa mission: commencer la destruction de la fameuse passerelle SNPE (désormais Heraklès), construite en 1975. Jusqu’à l’explosion d’AZF, le 21 septembre 2001, elle permettait aux entreprises du Pôle chimique d’acheminer leurs produits dangereux (phosgène, hydrogène ou gaz par exemple).

Les berges remises en état

Toutes les canalisations qui passaient sur ce pont de béton ont été démantelées en 2007. Mais, il reste l’ouvrage, énorme, qui enjambe le bras inférieur de la Garonne. Le tablier, long de 162 mètres et lourd de 276 tonnes va d’abord être scié en tronçons. Ces derniers font être levés puis les engins s’attaqueront aux sept piles cylindriques de la passerelle, dont trois baignent dans le lit du fleuve. A la fin de l’automne, il ne restera plus rien qu’un tas de gravats à évacuer. "Chaque rive de la Garonne sera remise en état", précise la préfecture qui s’engage donc à revégétaliser et à remettre en état la clôture.