La Ville rose devient chambre noire le temps d'un festival de photographies

CULTURE Le festival Map met en valeur la «street photography», à Toulouse jusqu’au 30 septembre…

Nicolas Simoulin

— 

Le festival photo MAP a lieu jusqu'au 30 septembre.
Le festival photo MAP a lieu jusqu'au 30 septembre. — B. C. / 20 Minutes

Bientôt âgée de 200 ans, la photographie ne s’est jamais aussi bien portée! Photo d’identité, de profil, de groupe ou quelle qu’elle soit, aujourd’hui tout le monde prend des photos. C’est dans ce contexte de démocratisation de la photographie que le festival Map revient jusqu’au 30 septembre à Toulouse, nous rappelant qu’il s’agit tout d’abord d’un art.

Au programme cette année, quatre expositions de photographes professionnels qui ont travaillé chacun à leur manière autour d’un thème commun, la street photographie. Il s’agit de clichés pris dans l’espace public et en extérieur. L’originalité du festival réside dans l’association de photographes utilisant des procédés techniques extrêmement différents, c’est ainsi que cohabiteront dans la chapelle des Carmélites les photographies de Stephane Zaubitzer, développées dans les chambres noires traditionnelles, avec les clichés d’Olivier Hodasava réalisés à l’aide des outils numériques les plus modernes tel que google street view.

A mi-chemin entre professionnels et amateurs

Le festival, qui s’inscrit dans le cadre du mois de l’image, fait également la part belle aux amateurs de la photographie avec une quinzaine d’expositions qui leur sont consacrées. Ulrich Lebeuf, directeur artistique, affirme que «le rôle de passerelle entre le monde professionnel et amateur de ce festival est primordial. Cet événement est résolument axé sur les jeunes talents». Un appel à projet a été lancé au sein des écoles de photographie.

Sur les 400 dossiers qui ont été remis, 3 lauréats ont été sélectionnés et ont la chance de pouvoir exposer leur travail au cours du festival. Une rampe de lancement idéale pour les jeunes talents désirant se diriger vers la photographie. On rangera donc les selfies au placard pendant quelque temps.