Le Concours international de chant a lieu tous les deux ans.
Le Concours international de chant a lieu tous les deux ans. — P. Nin / Mairie de Toulouse

CULTURE

Concours international de chant: les futurs stars du chant lyrique donnent de la voix à Toulouse

Les futurs grands noms de la scène lyrique donnent de la voix cette semaine lors de la 50e édition du Concours international de chant de Toulouse…

Dans les allées du conservatoire, les vocalises résonnent. Lundi, a débuté la 50e édition du Concours international de chant de Toulouse à laquelle participent 80 candidats. Ces voix de demain, de 25 nationalités différentes, vont tenter de séduire un jury présidé par la mezzo-soprano Teresa Berganza. Et de marcher dans les pas de ceux qui ont déjà été lauréats et ont depuis fait carrière : Françoise Ogéas, Rémy Corazza, José Van Dam, Viorica Cortez ou encore Dmitri Hvorostovsky. Cette année encore, les pays asiatiques sont très représentés avec 18 Chinois et 19 Coréens du Sud. Ces ressortissants ont en effet trusté les podiums ces dernières éditions, notamment en 2012.

Un prix décerné par le public

Ville de tradition lyrique, Toulouse a créé son concours de chant dans les années cinquante pour relancer son activité musicale. Ce rendez-vous prisé des barytons, ténors et autres sopranos en devenir se tient tous les deux ans depuis 1996. Si les sélections ne sont pas accessibles au public, les Toulousains peuvent par contre assister aux demi-finales, ce jeudi, et à la finale* samedi au théâtre du Capitole. Dans cette dernière épreuve, où les candidats sont accompagnés par l’Orchestre du Capitole, les spectateurs, souvent fins connaisseurs, sont amenés à voter pour décerner le prix du public.

* jeudi à 19 h (gratuit dans la limite des places disponibles) et samedi à 20 h (de 6,50 € à 40 €)