Rues barrées à la prostitution

— 

Comme promis pendant sa campagne, le maire, Jean-Luc Moudenc (UMP), doit signer ce lundi un «arrêté anti-prostitution». Ce dernier, à l'instar de celui qui a été adopté à Albi, devrait cibler des rues ou des secteurs géographiques très précis. Notamment dans les quartiers des Ponts-Jumeaux et des Minimes où les riverains se plaignent des nuisances croissantes engendrées par cette activité. Critiqué par les associations de défense des prostitué(e) s, l'arrêté pourrait donner lieu à des recours juridiques.