Exploration de la planète Mars: Curiosity célèbre son anniversaire

SCIENCES Plus précisément son anniversaire martien, soit 687 jours terrestres...

Hélène Ménal
— 
Sylvestre Maurice à la Cité de l'Espace qui abrite un Rover grandeur nature.
Sylvestre Maurice à la Cité de l'Espace qui abrite un Rover grandeur nature. — F. Scheiber/20 Minutes/Archives

Voilà un an martien, soit 687 jours que, dans la Ville rose, Sylvestre Maurice et son équipe vivent à l'heure de la planète rouge. Mètre après mètre, ils veillent sur le «bébé» qu'ils ont mis au point avec leurs collègues américains : la fameuse caméra laser qui équipe le robot Rover de la mission Curiosity. Depuis l'arrivée sur la surface de Mars, la ChemCam est l'instrument le plus utilisé. Il se comporte impeccablement.

Fierté et angoisse

Après avoir procédé à 150 000 tirs laser sur les huit «petits» kilomètres parcourus, il a contribué à l'une des plus grandes découvertes de la planétologie en apportant la preuve que Mars a été habitable. «C'est forcément une grande fierté, mais aussi une immense responsabilité», confie Sylvestre Maurice, ouvertement soulagé que son appareil ultra-sophistiqué ait tenu la promesse faite par les scientifiques de rester opérationnel dans ce milieu hostile pendant au moins un an. Pour le planétologue de l'université Paul-Sabatier et du CNRS, les journées terriennes sont aussi remplies de stress. «L'angoisse de la panne est permanente», avoue-t-il. Il suffirait que le Rover trébuche sur un caillou, qu'un circuit ne réponde plus pour que l'aventure se termine. «Alors que nous avons encore toute une histoire à écrire, tout un processus à expliquer», s'enthousiasme le chercheur.

A l'heure de la première bougie, ce qui le frappe le plus c'est aussi l'engouement populaire autour de cette mission. Pas un jour sans qu'on lui demande des nouvelles de Mars. «La mission Curiosity a même fait l'objet d'un sujet au bac, en physique», s'amuse le spécialiste. Dans la Ville rose, qui est aussi le berceau de SAM, le laboratoire embarqué qui analyse les roches martiennes, l'intérêt est décuplé. La Cité de l'Espace fait la part belle à Curiosity. Le Rover en taille réelle qu'elle expose a déjà vu défiler 600 000 visiteurs.

Des animations vendredi

La Cité de l'Espace, l'université Paul-Sabatier, le CNRS et le CNES se mettent en quatre pour l'anniversaire de la mission. Vendredi, elles organisent une journée événement dans le parc thématique. Elle comprend notamment une conférence grand public et gratuite. Sylvestre Maurice y livrera un premier bilan et les résultats scientifiques de Curiosity.A 18 h, salle Imax, de la Cité de l'Espace.