Le footy se joue au pied et à la main.
Le footy se joue au pied et à la main. — S. Bouic

Toulouse

Les Hawks misent sur Internet

Football australien

Une saison de rêve s'est achevée samedi par un deuxième titre consécutif de champion de France. En finale, les Hawks de Toulouse n'ont laissé aucune chance aux Paris Cockerels (104-63). Rien d'étonnant donc, si 12 Hawks font partie des 28 Français sélectionnés pour la Coupe du monde, du 8 au 23 août en Australie, la terre natale du «footy», qui se joue au pied et à la main sur une pelouse ovale. Pour ce long et onéreux déplacement aux antipodes, les Toulousains comptent sur l'aide des internautes, via une plateforme de financement participatif. «Il s'agit d'un partenariat avec Intersport, explique Emilien Martinez, président-joueur des Hawks. Au lieu de chercher un ou deux sponsors à 4000, 5000 ou 6000 euros, on essaye d'en trouver de très nombreux à un ou deux euros. Pour chaque euro versé par un internaute, Intersport nous en redonne un.» Ce mardi soir, à deux semaines du terme de l'opération, près de 2400 euros avaient été recueillis sur un objectif de 6000. Cette somme ne couvrirait que deux séjours en Australie, mais elle soulagerait les finances des joueurs, qui ont posé des congés pour la compétition. «Nous avons déjà avancé l'argent, en prenant nos billets d'avion notamment», explique Emilien Martinez, ingénieur en informatique de 28 ans. Lors du Mondial à 23 équipes, la France espère faire parler d'elle pour populariser un sport encore embryonnaire dans le pays, pratiqué par quelque 250 licenciés.