Des platanes immatriculés

— 

En levant les yeux, les amoureux du Canal du Midi pourront savoir exactement où ils se sont donné leur premier baiser. A partir de ce mardi et jusqu'au 2 août, les équipes de Voies navigables de France (VNF) vont apposer sur les 40 000 platanes implantés entre Toulouse et Agde des petites plaques où figurera un numéro d'identification. «Cela va permettre le suivi individuel de chaque arbre et de faire en sorte d'être plus précis dans l'abattage de ceux victimes du chancre coloré. Nous nous sommes engagés au dialogue avec les maires et ces immatriculations permettront qu'il n'y ait aucune ambiguïté, cela ira plus vite que de réaliser un croquis», plaide Philippe Wysocki, directeur adjoint de VNF Sud-Ouest. Ce responsable y voit aussi la possibilité d'établir une cartographie précise des bords du Canal en positionnant chaque pied grâce à un système GPS. Si l'Office national des forêts utilise souvent ce dispositif, c'est une première pour VNF. Et vu le nombre d'arbres concernés, cela va lui coûter la somme rondelette de 50 000 €.