Toni Garcia prend les rênes du Fenix

Nicolas Stival

— 

Toni Garcia (à droite) au côté du président toulousain Philippe Dallard.
Toni Garcia (à droite) au côté du président toulousain Philippe Dallard. — F. Scheiber/20 Minutes

L'Espagne du handball, à l'économie exsangue, exportait déjà des joueurs, comme Puig, Montoro ou Perez de Vargas, récemment passés par Toulouse. Elle exporte désormais aussi des entraîneurs. Depuis ce mercredi, Toni Garcia est officiellement à la tête du Fenix, pour les deux prochaines saisons. «Toulouse m'offre la possibilité de grandir avec le club», commente en espagnol le technicien de 46 ans. Après les équipes de jeunes et la réserve du grand FC Barcelone, Garcia officiait depuis six saisons à Granollers : quatre comme adjoint, les deux dernières à la tête de l'équipe première, qu'il vient de guider jusqu'à une historique troisième place de D1 espagnole. Son nom a fuité dès l'annonce du départ de son prédécesseur, Joël Da Silva, pour Saint-Raphaël. Mais les faveurs du Fenix se portaient dans un premier temps sur Guillaume Gille, ex-international tout jeune retraité des parquets avec Chambéry, qui a finalement décliné pour raisons familiales. «J'ai rencontré Guillaume, car je ne voulais pas avoir deux discours avec deux coachs, précise le président Dallard. On est allés au bout de ce qu'on pouvait faire avec lui. Mais dès le début, j'ai voulu me rapprocher de Toni. Je ne le connaissais pas personnellement, mais je connaissais son parcours. Mes contacts en Espagne m'en ont parlé. Il a la capacité de faire jouer jeunes et moins jeunes.»

«Faire mieux» que la saison dernière


Garcia va travailler en étroite collaboration avec Rudi Prisacaru, en charge du centre de formation et dont les relations avec Da Silva étaient inexistantes. L'Espagnol a déjà «vu des vidéos» de sa nouvelle équipe, qu'il a affrontée en match de préparation à l'été 2013. Excellent cinquième de D1 lors de la saison écoulée, à quoi peut rêver le Fenix pour 2014-2015 ? «L'objectif, c'est toujours de faire mieux, réplique Garcia. Mais je ne vous donnerai pas de place exacte.» Le technicien a aussi un objectif personnel, fixé par son président : apprendre le français au plus vite.

■ Le Barça au Palais

Le partenariat entre le Fenix et le FC Barcelone est reconduit. Un match amical est programmé le 28 août au Palais des sports, plus d'un mois après la reprise de l'entraînement, fixée au 21 juillet.