Toulouse privée de Mondial 2017

N. S.

— 

Le Toulousain Jérôme Fernandez.
Le Toulousain Jérôme Fernandez. — F. Scheiber/20 Minutes

Dans le sillage du Fenix de Jérôme Fernandez, le capitaine de l'équipe de France, le handball prend de plus en plus d'importance à Toulouse. Pourtant, la quatrième ville du pays ne figure pas parmi les neuf sites retenus ce mardi pour accueillir le Mondial 2017, en France. Les rencontres du championnat du monde, organisé du 13 ou 29 janvier, se dérouleront dans de grandes enceintes déjà réalisées, en travaux ou en projet. A Toulouse, c'est là que le bât blesse. «Il s'agissait d'un dossier présenté par l'ancienne municipalité [socialiste], observe Laurence Arribagé (UMP), adjointe aux sports depuis les élections municipales de mars. Le retard pris dans les travaux fait qu'il y a un gros doute sur la livraison du futur Parc des expositions.»

L'Euro de foot pour se consoler


Pour l'heure, cette salle multifonctions, censée accueillir jusqu'à 12 000 personnes sur les communes de Beauzelle et Aussonne, est attendue pour le courant 2017. «Si on peut accueillir des matchs de l'équipe de France, pour faire rayonner le handball à Toulouse, on le fera avec plaisir, reprend Laurence Arribagé. J'espère qu'on accueillera aussi d'autres événements internationaux, même si nous participerons déjà à l'Euro 2016 de football. Mais il faut que le dossier soit bien ficelé auparavant.» C'était apparemment le cas pour Aix-en-Provence, Albertville, Brest, Lille, Montpellier, Metz, Nantes, Paris et Rouen, les neuf villes finalement retenues pour accueillir le Mondial 2017.