Prélude à l'auditorium

Béatrice Colin

— 

L'auditorium de Saint-Michel ne verra pas le jour sous ce mandat.
L'auditorium de Saint-Michel ne verra pas le jour sous ce mandat. — F. Scheiber / 20 Minutes

En mai 2015, Tugan Sokhiev fêtera ses 10 ans à la tête de l'Orchestre national du Capitole. Sous sa baguette, il a multiplié les tournées à l'étranger et «atteint un niveau d'excellence», selon le maire de Toulouse, présent lundi à la présentation de sa prochaine saison musicale. Pour asseoir son rayonnement, Jean-Luc Moudenc a proposé durant la campagne de lui construire un auditorium semi-enterré, au sein de l'ancienne prison Saint-Michel. Un outil qui permettrait aux sommités du monde entier de venir jouer dans la Ville rose.

«Outil essentiel»


Si le projet est toujours d'actualité, sa physionomie risque par contre d'évoluer. Une salle de 1 600 places était initialement prévue, complétée par une autre de 300. Une jauge moins importante que la Halle aux Grains où 2 200 personnes peuvent venir écouter du Tchaïkovski. «Nous commençons à travailler dessus, une étude technique va être lancée et elle sera présentée aux musiciens. Nous verrons avec eux pour la jauge. Ce projet s'inscrit à l'horizon d'un deuxième mandat mais, d'ici à Noël, nous devrions avoir un dossier que nous pourrons présenter à l'Etat, propriétaire de la prison», explique le maire. Une première ébauche que Tugan Sokhiev regardera de près. Pour l'heure, le chef d'orchestre n'a aucun a priori, même s'il avoue ne jamais avoir dirigé dans un auditorium semi-enterré. L'une de ses références n'est autre que le Philharmonique de Berlin dont la salle principale a une capacité de 2 440 places, complétée par une autre dédiée à la musique de chambre de plus de 1 000 sièges. «Pour moi, l'important est d'avoir du volume pour obtenir une meilleure acoustique», prône le directeur musical dont le contrat court jusqu'en 2016. «C'est l'un des derniers outils essentiels au développement de l'Orchestre. Ce projet peut lui donner un nouveau souffle, tous les musiciens en rêvent», insiste Thierry d'Argoubet, le délégué général.

■ Saison 2014-2015

Au cours de la prochaine saison, 136 représentations de l'Orchestre sont prévues, dont 57 à Toulouse. Pour accroître son rayonnement, ses musiciens entameront une tournée en décembre en Allemagne et en février au Japon. Si la programmation fait la part belle aux compositeurs français, elle offrira aussi des ovnis avec un concert hommage au guitariste américain Frank Zappa et un autre le 14 février avec Marion Cotillard en Jeanne d'Arc.