Mickaël Firmin ne veut pas se laisser abattre

Nicolas Stival

— 

Face à Auxerre, le 6 novembre 2011.
Face à Auxerre, le 6 novembre 2011. — J. Pachoud/AFP

Forcément, Mickaël Firmin a connu de meilleurs moments. En fin de contrat avec le TFC, qui l'a prêté cette saison au Paris FC (National), le jeune milieu de terrain de 23 ans a été opéré d'une luxation de l'épaule gauche, lundi dans la capitale. «Je me suis blessé voici deux mois et demi, explique l'Aveyronnais de Requista. J'aurais pu essayer de faire de la rééducation et reprendre. Mais tout le monde récidive dans ce genre de cas, donc j'ai opté pour l'intervention chirurgicale.»

«Je suis revanchard»


Firmin, qui espère être disponible début septembre, se veut combatif : «même si la période est difficile, je suis capable de revenir et de trouver un bon projet en National, voire en Ligue 2. J'ai des pistes.» Révélation du début de la saison 2011-2012 avec le TFC, son club formateur (7 matchs de Ligue 1), ce milieu axial au gros abattage n'a pas pu confirmer ses débuts prometteurs, entre passages à l'infirmerie et concurrence féroce. Prêté pour six mois en janvier 2013 à Epinal (National), Firmin avait rejoint le Paris FC en novembre, après un faux départ à Rouen, autre club de troisième division, qui a déposé le bilan. «Au Paris FC, ça s'est plutôt bien passé malgré les blessures, affirme-t-il. J'ai joué sept matchs de National, au milieu mais aussi comme latéral droit, pour dépanner. Le coach [Christophe Taine] était content de moi.» Jusqu'à cette luxation de l'épaule… «Je suis revanchard, assène Firmin. Je suis persuadé que je peux retrouver quelque chose de bien.»

■ Fin de contrat

Deux autres joueurs, libres, ont déjà quitté le TFC : les défenseurs centraux Jonathan Zebina (35 ans) et Gaël Vena (21 ans). En fin de prêt, le milieu Clément Chantôme (26 ans) est retourné à Paris.