Enquête, hommage et marche blanche

— 

Quentin Fisset avait 21 ans. Il est mort poignardé dans la nuit samedi à dimanche alors qu'il sortait du Puerto Habana, à Toulouse, au cours d'une rixe dont les causes, a priori futiles, restent floues. Deux de ses amis ont été blessés. Les proches de Quentin ont créé une page Facebook pour lui rendre hommage. Avec son club de rugby de la Salvetat-Saint-Gilles, ils envisagent d'organiser une marche blanche. Du côté de l'enquête, trois individus, interpellés juste après les faits, étaient toujours en garde à vue lundi. Michel Valet, le procureur de la République de Toulouse, n'excluait pas qu'un ou plusieurs d'entre eux soi(en)t déféré(s) au parquet «tard dans la soirée».

Par ailleurs, dans l'enquête sur l'autre agression sanglante du week-end, dans laquelle un homme de 24 ans a été grièvement blessé à l'arme blanche à sa sortie du Barrio Latino, trois personnes ont été interpellées lundi et placées en garde à vue.