Le Stade Toulousain fait la bonne affaire sans plaire

Nicolas Stival

— 

Hosea Gear a inscrit le seul essai toulousain, samedi contre Brive.
Hosea Gear a inscrit le seul essai toulousain, samedi contre Brive. — P. Pavani/AFP

Laborieux, mais victorieux. Une semaine après la déconfiture européenne chez les Irlandais du Munster (47-23), le Stade Toulousain a dominé Brive, samedi (16-9). «Même si nous n'avons pas vu de grandes envolées, c'est une victoire et c'est le plus important», synthétise le centre Yann David. Peu inspirés, les Rouge et Noir ont pourtant réalisé la bonne affaire du week-end en Top 14. Ils profitent des défaites de Castres, Bordeaux-Bègles et du Stade Français, et grimpent à la cinquième place.

Supporters fâchés


Avec un matelas de trois points sur le septième, les Toulousains sont bien partis pour accéder aux phases finales. «Tout se jouera sans doute lors du dernier match», observe, prudent, le coentraîneur William Servat. Le Stade doit d'abord se déplacer samedi à Oyonnax, relégable, avant de finir la phase régulière à Ernest-Wallon contre Grenoble, autre mal classé, le 3 mai. L'occasion de se réconcilier avec des supporters fâchés, malgré le succès contre Brive. «Je comprends les spectateurs qui ont montré leur mécontentement, note David. Mais on ne peut pas toujours être les plus beaux et les plus forts.»