Il avait quitté le Capitole en 2008.
Il avait quitté le Capitole en 2008. — F. Scheiber/20 Minutes

Toulouse

«Mon rêve, c'était d'avoir un vélo de fonction»

Jean-Michel LATTES Le 1er adjoint chargé des déplacements se confie

Tintinophile et cycliste aguerri, Jean-Michel Lattes, nouveau premier adjoint du Capitole, s'occupera des Déplacements. Ce jeudi, il est l'invité de « Carré VIP », l'émission de Télé Toulouse, en partenariat avec 20 Minutes. Avant-goût.

Vous êtes de retour au Capitole après six ans sans siéger. Quel est votre état d'esprit ?

Un échec en politique, ça peut être très positif et constructif. Moi, ça m'a permis de faire des choses que je n'avais jamais eu le temps de faire auparavant comme chanter dans un groupe en occitan, reprendre le rugby avec de vieux copains... C'est une phase de parenthèse. Revenir au conseil municipal était très émouvant. Mais je n'oublie pas par où je suis passé et j'ai du mal à me réjouir quand je vois les élus battus. J'ai des amis parmi eux. Et je sais que c'est violent.

Vous circulez toujours à vélo ?

En efficacité, en centre-ville, il n'y a pas mieux. On peut rêver d'une voiture de fonction, moi mon rêve c'était d'avoir un vélo de fonction. La première chose que j'ai faite au Capitole, c'est d'en demander un. Je l'aurai ce jeudi.

Savez-vous si vous serez aussi président de Tisséo ?

Il faut le demander aux collègues des autres communes. Jean-Luc Moudenc a dit qu'il ne cumulerait pas. C'est une fonction qui m'intéresse au regard des responsabilités qui sont les miennes aujourd'hui à Toulouse.

Vous voulez faire circuler le métro jusqu'à 3 h du matin le vendredi et le samedi. Le « maire de la nuit » suggère une extension au jeudi…

Sur le fond, je crois qu'il a raison, cela fait partie des choses qu'on regardera assez vite une fois le dispositif en place, sachant qu'il y a des soirs qu'il faut nécessairement bloquer pour le grand entretien.