Moudenc met en place son «gouvernement»

Béatrice Colin

— 

Jean-Luc Moudenc, élu maire.
Jean-Luc Moudenc, élu maire. — F. Scheiber/20 Minutes

Vendredi, Jean-Luc Moudenc a retrouvé le fauteuil de maire qu'il avait déjà occupé de 2004 à 2008. Par 53 voix sur 69, le conseil municipal l'a désigné, ainsi que ses 26 adjoints. Son «gouvernement municipal» et les différentes délégations n'ont pas vraiment créé la surprise.

Fidélités et affinités


Le 1er adjoint est un proche du maire. Jean-Michel Lattes (UDI) aura en plus de la culture occitane qu'il affectionne, la délégation des Déplacements. Un domaine qu'il connaît bien pour avoir exercé cette fonction de 2001 à 2007 et présidé la Semvat (Tisséo).

C'est aussi d'un secteur qu'elle maîtrise dont Laurence Arribagé, 2e adjointe, a hérité. Pour côtoyer ce milieu depuis des années, en particulier par l'entremise de son mari, recruteur au TFC et ex-capitaine des Violets, elle gérera les Sports et les loisirs. Un mandat qu'elle a entamé ce week-end par un pied de nez en allant supporter à La Faourette le club de Futsal présidé par Ahmed Chouki, ex-candidat soutenu par le NPA. De son côté, Jean-Jacques Bolzan (UDI) retrouve ses habitudes au Commerce. Logiquement, c'est au doyen de la fac de médecine, le Pr Daniel Rougé, qu'échoit la Santé, et au président d'Aïda (mécène de l'Orchestre du Capitole), Francis Grass, que revient la Culture. Si Annette Laigneau (UMP) est aux commandes de l'Urbanisme, c'est le MoDem Jean-Luc Lagleize qui suivra les projets de développement urbanistique. Et la sécurité revient au secrétaire départemental de Debout la République, Olivier Arsac. Ce dernier avait écrit un projet pour les municipales intitulé «De l'ordre à Toulouse». Tout un programme… qu'il pourra désormais mettre en œuvre.

■ A Colomiers

Le candidat EELV de Colomiers, Patrick Jiména, devancé de 198 voix le 30 mars par Karine Traval-Michelet, a annoncé vendredi qu'il avait déposé un recours en annulation du scrutin.