Le club hippique sur la paille

Julie Rimbert

— 

Le centre compte 70 équidés.
Le centre compte 70 équidés. — F . Scheiber / 20 Minutes

Le club équestre de Pech David espère que la course n'est pas finie. Cette structure associative, qui compte 500 adhérents, est menacée de liquidation judiciaire à partir du 8 avril, si elle ne paye pas ses 90 000 € de cotisations en retard à la Mutualité sociale agricole (MSA). Une catastrophe pour le plus gros club de Midi-Pyrénées qui peine à redresser ses finances depuis que l'explosion de l'usine AZF a détruit ses installations en 2001. Le club lance un appel aux dons et aux entreprises.

9



000 € déjà récoltés


«Nous avons fait de gros investissements pour reconstruire le bâtiment principal, l'agrandir et le mettre en conformité avec les nouvelles normes, explique Jean-Pierre David, le président du club. Les problèmes financiers, depuis 2011, sont essentiellement dus à la charge de remboursement des investissements même si nous avons fait des efforts de rationalisation et un plan de licenciement de trois salariés». Depuis septembre 2013, l'exercice comptable est positif mais cela ne suffit pas. Depuis la mobilisation des adhérents, près de 9 000 € ont été récoltés. Si le club est définitivement liquidé, environ 70 chevaux et poneys seraient alors cédés au plus offrant. Une hypothèse que refuse d'envisager Laura Alexandre, une cavalière de 15 ans qui monte depuis trois ans et demi dans ce club. «ça a été un choc quand j'ai appris la nouvelle il y a quelques jours, confie l'adolescente. Je suis inquiète sur l'avenir des chevaux donc j'espère que l'on va nous laisser une chance de continuer car c'est un club convivial, avec des moniteurs compétents». Pour Sylvie Roques, la maman d'Amélie, 13 ans, «cette décision va pénaliser [sa] fille qui a su progresser à cheval depuis six ans. C'est dramatique de sanctionner des gens qui s'investissent à fond pour le bien-être des enfants et des chevaux».

■ Activités

Le centre équestre, qui compte aujourd'hui sept salariés, dispense 2 500 heures de cours chaque année. Il accueille aussi des groupes scolaires et des adolescents de quartiers difficiles.